Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Famille Maurin de Pardailhan
_____________________

«d’azur à trois coquilles d’argent liées du même»


La famille De Maurin, enrichie par le commerce à Narbonne, détient la co-seigneurie de Pardailhan pendant plus d'un siècle entre 1483 et 1595.

Le 14 novembre 1483, Jean de Maurin rend hommage au Roi, en sa chambre des Comptes de Paris des parts de seigneuries de Pardailhan, Lespignan et Azillan le Comtal (Azille)
Le 1er mai 1495, Simon Maurin marchand et consul de Narbonne, prend possession de la seigneurie de Pardailhan et des parts achetées à Gabrielle Guerin du Tournel
En 1503 Jacques Maurin indique dans son dénombrement qu'il «détient en plein fief du Roi, la seigneurie de Pardailhan». Il est l'époux de Françoise de Bony, et est décédé avant 1542.

En 1539, son fils Pierre de Maurin est «cosseigneur du dit lieu avec sa majesté». Il épouse par contrat du 20 août 1541, à Narbonne, Isabelle de Rubé. Le 26 avril 1542, il rend hommage au roi "à cause de la moitié par indivis de la terre et sgrie de Pardaillan, mouvante du Comté de Carcassonne, qui lui etoit échue par la mort de Jacques Maurin, son père".
Pierre de Maurin est une personnalité importante de Narbonne, plusieurs fois premier consul et lieutenant du baron de Rieux, gouverneur de la ville

Son fils Jean-Paul de Maurin lui succède, comme seigneur de Pardailhan. En 1580, le roi Henri III le nomme lieutenant des Cent-Suisses de sa garde, en indiquant au capitaine de la compagnie: "comte, je le veux, car je l'aime". Peu après il devient gentilhomme ordinaire de la chambre du roi, signe de la faveur royale. Jean Paul de Maurin, toujours appelé Pardaillan, est un homme de confiance du roi, qui lui confie différentes missions, par exemple auprès du Duc de Mayenne en 1586, et auprès du Pape Sixte Quint en 1588 afin d'obtenir de délier de ses voeux religieux Antoine Scipion, qui deviendra le dernier duc de Joyeuse. En 1588, il reçoit la charge de capitaine de la Cité de Carcassonne. Après le décès du roi en 1589, il prend le parti de la Ligue contre Henri IV.
Jean Paul de Maurin de Pardailhan est tué en 1592, lors de la bataille de Villemur, au côté du duc de Joyeuse, dont il commandait l'artillerie, comme le rapporte Henri IV dans un courrier: "J'oubliois à vous dire que Pardaillan, que vous avés veu lieuctenant de la garde des Suisses du feu Roy, y est mort sur la place"

Enfin, en 1595, Claude de Maurin, frère et héritier de Jean-Paul vend ses parts de la terre de Pardailhan à la famille Brugairoux, et s'installe en Normandie.


Notes généalogiques sur la famille Maurin de Pardailhan

Jean MAURIN,
seigneur de Pardailhan,
d'où entre autres enfants:

Jacques MAURIN,
seigneur de Pardailhan,
marié avec Françoise DE BORNY,
d'où entre autres enfants:
- Pierre DE MAURIN DE PARDAILHAN ,
seigneur de Pardailhan (1539),
marié, en 1541, avec Isabeau DE RUBE,
d'où entre autres enfants:
- Jean Paul DE MAURIN DE PARDAILHAN ,
seigneur de Pardailhan,
lieutenant des Cent Suisses de la garde du roi (1580), capitaine de la Cité de Carcassonne (1588)
gentilhomme ordinaire de la chambre du roi,
décédé en 1592, à la bataille de Villemur

- Anne DE MAURIN DE PARDAILHAN ,
mariée avec Guilhaume DE GARTOULE, seigneur de Beraud (Bureau?)

- Catherine DE MAURIN DE PARDAILHAN ,
mariée avec Antoine DE CONTADES, juge de la ville et viguerie de Narbonne, seigneur de Vélieux
d'où un fils:

- André de CONTADES ,
né à Narbonne le 22 octobre 1572,
marié en 1628 à Charlotte DE GANDILLAUD , dame d'honneur de Marie DE MEDICIS
d'où postérité
remariée avec Pierre DE PRADINES,
d'où postérité.

- Anne DE MAURIN DE PARDAILHAN ,
mariée avec Pierre DE GROS, seigneur d'Homps
d'où postérité

- Claude DE MAURIN DE PARDAILHAN ,
capitaine au régiment de Picardie, seigneur de Copujol, puis seigneur de Pardailhan jusqu'en 1595,
marié en 1586 avec Marguerite DU BOSC,
teste en 1624,
d'où entre autres enfants:

- Antoine DE MAURIN DE PARDAILHAN ,
chevalier des ordres du roi, seigneur d'Aulnoy en Normandie,
marié en 1620 avec Jeanne DE VALIGNERVILLE,
d'où entre autres enfants:
- François DE MAURIN DE PARDAILLAN ,
seigneur d'Aulnoy en Normandie,
marié en 1620 avec Madeleine DE MAILLEFEU,

- Jacques DE MAURIN DE PARDAILLAN ,

- Marie Elisabeth Geneviève DE MAURIN DE PARDAILLAN ,

- Jeanne DE MAURIN DE PARDAILLAN ,

[ACCUEIL DU SITE] [LIENS] [CORRESPONDANCE]