Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Mariage de Henri de Treil de Pardailhan et Cécilia de Mercy-Argenteau
le 7 août 1872, à Toulouse

Du septième jour du mois d'août l'an mill huit cent soixante-douze, à cinq heures du soir.
Acte de mariage de,
Henri Jean Baptiste Charles de Treil de Pardailhan, capitaine au 71ème régiment de ligne, chevalier de la Légion d'honneur,
né à Paris (Seine), le treize mai mil huit cent trente deux,
fils de François Joseph Martial de Treil de Pardailhan, et de Roze Julie Henriette, propriétaires, mariés ,

et Cécilia Annette Thérèse Marie de Mercy-Argenteau, S. P.,
née à Liège (Belgique) le sept juillet mil huit cent quarante huit, fille de Alfred Florimond François de Paule, Comte de Mercy-Argenteau, et de Cécile Félicité Marie, Marquise de Trazeynies d'Ittre, mariés.

Contrat chez Me Lansac, notaire à Toulouse, procédant toutefois avec l'autorisation du ministre de la Guerre, en date du vingt deux juin dernier.

Les publications du présent mariage ont été affichées par nos soins, conformément à l'article 64 du Code civil, devant la porte principale du Capitole, à l'heure de midi, les dimanches vingt-trois et trente juin dernier, et à St-Germain-en-Laye, les mêmes jours et heures.
Aucune opposition audit mariage ne nous ayant été signifiée, nous avons donné lecture du présent, et du chapitre six, du titre du Code civil, intitulé : du mariage, aux parties contractantes, qui nous ont déclaré, séparément et affirmativement, se prendre pour mari et pour femme,
en présence de : Paul Henri de Mercy-Argenteau, propriétaire, frère de l'épouse, Armand Guiraud, propriétaire, Armand de Treil de Pardailhan, colonel de cavalerie en retraite, commandeur de la Légion d'honneur, et Jean Louis, comte de St-Martin-Fregose, propriétaire, tous domiciliés à Toulouse.

Après quoi, nous soussigné Resseguier, adjoint au maire de Toulouse, officier public de l'Etat civil, avons prononcé publiquement et à haute voix, au Capitole, qu'au nom de la loi, lesdits sieur de Treil de Pardailhan, et Delle Mercy-Argenteau, sont unis en mariage.
Et ont les époux, les père et mère de l'épouse, et les témoins signés avec nous, lecture faite.

extrait des registres d'état civil de Toulouse (Haute-Garonne)

[ACCUEIL DU SITE] [E_MAIL] [GITE - HERAULT] [TREIL DE PARDAILHAN]