Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Mariage de Gaspard de Fallois et Monique de Treil de Pardailhan
le 29 novembre 1820


L'an mil huit cent vingt et le vingt-neuf novembre, par-devant nous Jean Donnadieu, maire officier de l'état civil de la commune de La Caunette, arrondissement de Saint-Pons, département de l'Hérault, sont comparus,
Monsieur Marie Jean Baptiste François Gaspard de Fallois de Blomac,
adjoint à la mairie, domicilié à Blomac, canton de Peyriac, arrondissement de Carcassonne, département de l'Aude,
âgé de trente-six ans, pour être né le dix-huit mars mil sept cent quatre vingt-quatre, à Perpignan, ainsy que conste de son extrait de naissance, délivré le vingt-cinq brumaire an six, par Monsieur l'adjoint à la mairie du dit Perpignan,
veuf de dame Marguerite Griffe,
fils légitime de Monsieur Jean Baptiste de Fallois, ancien capitaine de canoniers gardes-coste, et de dame Marie Thérèse de Cominihan, vivante, domiciliée au dit Blomac,
la dite dame Griffe décédée à La Redorte le quinze juin mil huit cent dix huit, ainsy qu'il conste de l'acte de décès expédié le vingt-quatre mois courant par Monsieur le maire de La Redorte, à nous représenté,

Et d'autre part Mademoiselle Marie Monique Amélie Treil de Pardailhan,
âgée de vingt sept ans, pour ettre née à Worms, Allemagne, le vingt sept décembre mil sept cent quatre-vingt douze, ainsy qu'il conste de son extrait de naissance en latin, délivré le trente un may mil sept cent quatre-vingt dix-sept, par Monsieur Philippe Platz, conseiller et curé de St-Martin de St-Lambert, à nous représenté,
fille légitime de Monsieur Jean Alexandre Vincent de Paule Treil, comte de Pardailhan, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis, ancien colonel, sous-préfet de l'arrondissement de Saint-Pons, et de Madame Marie Magdelaine Barbe de Gross, mariés, domiciliée avec ses dits père et mère au dit Saint-Pons, agissant de leur consentement en leur présence,

Lesquels nous ont requis de procéder dessuite à la célébration de leur mariage projeté entre eux, et dont les publications ont été faites […]

Et après avoir donné lecture de toutes les pièces ci-dessus mentionnées ainsy que du chapitre VI et tenement le consentement de Monsieur le comte de Pardailhan, et de Madame la comtesse son épouse, avons demandé au futur époux et à la future épouse s'ils veulent se prendre pour mary et pour femme, chacun d'eux ayant répondu séparément et affirmativement oui, avons prononcé au nom de la loi que qu'ils sont unis par le mariage.

De tout quoi avons dressé le présent acte,
en présence de Messieurs Jean Victor Cavailhé curé domicilié à La Caunette,
François Martial Albert Treil de Pardailhan, surnuméraire de la régie de l'enregistrement, frère de l'épouse, domicilié à La Caunette,
Jacques Etienne Goutines, notaire roial domicilié à Saint-Pons,
de Pierre Frances, cultivateur, domicilié à La Caunette,
Joseph Auvergne, aussy domicilié à La Caunette,

De tout quoy avon donné lecture et ont les époux le père et la mère de l'épouse, les parents réciproques, icy présents étant connus, le dit Me Cavailhé, Albert de Pardailhan, Goutines, et Auvergne signés avec nous sur ce requis,non le dit Frances qui de ce requis a décléré ne savoir

registres d'état civil de La Caunette

[ACCUEIL DU SITE] [E-MAIL] [GITE DE FRANCE DANS L' HERAULT]