Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Notes d'Amblard - années 1590 et 1591

Extrait de "Notes d'Amblard, notaires à Saint-Pons (1590-1665)" par Joseph Sahuc ()

Entre 1590 et 1639, Jean Amblard, d'une famille de notaires de Saint-Pons a consigné les principaux événements qui se passaient chaque année dans le pays , en Languedoc, ou dans le Saint-Ponais. Ces héritiers et successeurs poursuivent cette pratique jusqu'en 1665.

Année 1590

Sy, en jugeant, la famme te commande,
Sy corrompu par or ou par présens,
Tu fays justice au gréd des courtisans
Ne penses pas que Dieu ne te le rende.

Ne vas disant ma main a faict ceste œuvre,
Ou ma vertu ce belle oeuvrea parfaict ;
Mais dy ainsi Dieu par moy l'œuvre a faict
Dieu est l'auteur du peu de bien que j'œuvre.

En cest pnte année milV IIIIX [cette présente année 1590], et le second jour de décembre que estoit un dimanche, Révérend père en Dieu Me Pierre de Fleyres, évesque de Sainct-Pons fit son entrée première en ceste ville et feust logé à la mayson de feu Anthoine Molinier, près du pont d'entre deux villes, à cause de la ruine de l'évesché et mayson épalle.

Le quatrième mars 1590, le roy de France et de Navarre Enry IIII [Henri IV] gaigna la bataille d'Ivrey contre le sieur de Mayne [duc de Mayenne, chef des Ligueurs qui ne reconnaissent pas Henri IV comme roi de France].

En la présente année, les habitants de Thle [Toulouse] se méffiantz de Monsieur le maréchal de Joyeuse le chassèrent hors de Thle et firent leur gouverneur le sieur évesque de Cominge [le duc de Joyeuse est le chef des Ligueurs en Languedoc].

Année 1591

Aspiret coeptis Jesus
Narbonne assiégée par Monseigneur de Montmorency et la Robine rompue.
Les droictz nouveaux à quatre enfans ou moingz
Quatre partz donnent du total héritaige
Du testateur; mays silz sont davantaige
Moitié ilz ont Justinian tesmoing.

Ce que tu peulx, aujourd'huy ne diffère
Au lendemain comme le paresseux ;
Pense bien que tu ne soys de ceux
Qui par autruy font ce qu'ilz debvroient fere.

Vis legis prohibere malum et permittere honestum.

Justicia est semper dare cuique suum.

Per mare, per terras, mercator, quoerit aurum, Tu coeli aeternas stulte relenquis opes.

Quem tibi divitiae peperere est falsus amicus ; Argentum, non te, diligit ille tuum.

En ceste pnte année 1591, la ville de Narbonne feust assiégée et environnée par Monseigneur de Montmorency sur la fin de Juillet lequel fit rompre partie de la payssière qui port l'eau à la Robine et lad robine, rompue comme ay veu y estant présent, comme député pour les affaires du diocèse, ce qui incommoda grandement les habitants du dit Narbonne.

La ville d'Ostande feust assiégée en ceste année.

Joseph Sahuc (en 1911)

Notes d'Amblard, par Sahuc :

Avant-propos - Années 1593 à 1602 - Années 1603 à 1606 - Années 1607 et 1608 - Année 1618 - Année 1619 -


[ACCUEIL DU SITE] [EMAIL] [GITE PRÈS DE SAINT-PONS] [TREIL DE PARDAILHAN]