Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Famille Vitalis de Latour
_____________________

"de gueules à deux lions affrontés d'or,
soutenant une tour d'argent maçonnée de sable"

La famille Vitalis de Latour apparait à Olonzac, l'une des "villes" du diocèse de Saint-Pons-de-Thomières, à la fin du 16ème siècle.
Pendant près de trois siècles, les Vitalis représentent les notables du lieu, vivant noblement, alliés aux familles bourgeoises et de la petite noblesse locale.
Propriétaires terriens, ils occupent, selon les générations, les fonctions de consuls, magistrats du bourg, sont parfois officiers de l'armée, et se font alors appeler chevalier de Latour.

Olonzac

Olonzac au 18ème siècle (carte de Cassini)

Le premier de cette famille présent à Olonzac est le capitaine Pierre Vitalis, qui commande la défense du bourg, vers 1578, lors des guerres de religion qui ravagent le Minervois. En 1597, il est élu consul; il applique ses fonctions avec autorité, comme lorsqu'il confisque à son propriétaire "490 beste à laines ... pour les dites avoir trouvé despaistre dans le terroir du dit Olonzac"
Son fils Etienne Vitalis, bachelier en droit, est un Lieutenant de juge, c'est à dire un des magistrats de la justice locale, appartenant au roi : il peut se dire officier du roi. Comme son père, il est élu consul du petit bourg en 1618.
Louis Vitalis, fils d'Etienne, s'intitule Sieur de Latour; il est le premier officier de l'armée royale de la famille. Comme ses prédécesseurs, il est consul. Il épouse en 1648 Catherine de Torches, d'une famille en voie d'agrégation à la noblesse. Leurs enfants s'allient aux principales familles bourgeoises d'Olonzac : Mialhe, Gasc, Laur et Bestier. Cette petite société forme une véritable famille !
Le fils aîné de Louis, prénommé Jérôme (1653-1726), est lui aussi consul d'Olonzac en 1718 et 1719. Il épouse en 1692 Catherine Mialhe, dont la descendance hérite de la famille Delort.

Signatures au contrat de mariage de Marie  Vitalis de Latour et François d'Amieu de Beaufort

Signatures au contrat de mariage de Marie Vitalis de Latour et François d'Amieu de Beaufort

A la génération suivante, les Vitalis prennent dans les actes de catholicité des qualificatifs nobiliaires, comme une partie de la bourgeoisie locale (notamment à Saint-Pons). Le petit-fils de Louis, prénommé comme son père Jérôme (1694-1783), est lieutenant d'infanterie; il est lui aussi élu consul. Il se marie dans la bourgeoisie de la région, mais sa soeur Marie entre dans une famille de la petite noblesse par son mariage avec François d'Amieu de Beaufort, seigneur du village voisin de Beaufort.

Jean-Jacques (1735-1783), fils aîné de Jérôme est lui aussi consul d'Olonzac et député aux Etats de Languedoc; il épouse Marianne de Veye, d'une famille noble d'Azille (Aude). Il décéde prématurément lors de l'épidemie de suette miliaire de 1782, qui atteint la population d'Olonzac.
Son frère cadet Joseph (1746-1805) est entré en 1766, dans la prestigieuse compagnie de Noailles des Gardes du Corps du Roi, où il sert par trimestre au château de Versailles. Il émigre pendant la Révolution, ce qui cause quelques difficultés en 1794 à sa mère et sa belle-soeur en tant que parentes d'émigré.

Château d''Olonzac

Le château d'Olonzac, bâti par Elisabeth Vitalis de Latour, épouse de Veye

Jean-Baptiste (1771-1850), fils de Jean Jacques est un riche propriétaire terrien, qui compte parmi les 500 plus imposés du département de l'Hérault, au début au 19ème siècle. Il fait un riche mariage en 1796 avec Elisabeth Andoque, d'une famille de Cruzy. Leur fille, Elisabeth (1798-1881) dernière du nom, épouse de Théodore de Veye, a bâti au milieu du 19ème siècle le "château d'Olonzac".


Recherches généalogiques concernant la famille Vitalis de Latour
(notice à compléter)

Pierre VITALIS,
capitaine, lors des guerres de religion,
épouse Delphine SEMENE,
d'où entre autres enfants :

- Etienne VITALIS,
né vers 1585,
bachelier en droit, lieutenant de la justice d'Olonzac,
consul d'Olonzac en 1618 et 1638,
marié vers 1620 avec Marguerite ALEGRE,
décédé à Olonzac, le 31 décembre 1673,
d'où entre autres enfants :
- Louis VITALIS,
à Olonzac en 1624,
capitaine d'infanterie,
consul, député de la ville d'Olonzac aux Etats de Languedoc (1681),
marié en 1648 à Catherine DE TORCHES,
décédé le 8 mai 1683, à Olonzac,
d'où
- Marguerite VITALIS,
née en 1650,
mariée en 1673 à Antoine GASC, procureur du roi à Olonzac.

- Jeanne VITALIS,
mariée en 1685 à Jean BESTIER, d'Olonzac.

- Marie DE VITALIS,
épouse de Joseph LAUR,
sans postérité

- Catherine VITALIS,
épouse de Jean FLORY

- Jérôme VITALIS,
né en 1653,
marié en 1692 à Catherine MIALHE,
décédé en 1726,
d'où

- Jérôme VITALIS DE LATOUR,
né en 1694,
marié en 1734 à Elisabeth CHARLES (1709-1799),
décédé en 1783,
d'où
- Jean Jacques VITALIS DE LATOUR,
né le 25 juillet 1735, à Olonzac,
consul et député du Tiers-Etat aux Etats de Languedoc,
marié le 9 juin 1764, à Azille avec Marie Anne DE VEYE
décédé le 19 mai 1782, à Olonzac,
d'où :
- Jean Baptiste VITALIS DE LATOUR,
le 19 décembre 1771, à Olonzac,
marié le 22 mai 1796, à Cruzy, avec Marie Elisabeth ANDOQUE
décédé le 23 mai 1850, à Olonzac,
d'où:
- Elisabeth VITALIS DE LATOUR,
née le 7 juillet 1798, à Olonzac,
mariée le 4 avril 1826 avec Théodore DE VEYE (1795-1860),
décédée le 28 janvier 1881, à Olonzac,
d'où postérité.
- Catherine VITALIS DE LATOUR,
née en 1737, à Olonzac,
mariée en 1777 avec son cousin François AMIEU DE BEAUFORT,
décédée à Beaufort (Hérault) en 1788,
sans postérité.

- Geneviève VITALIS DE LATOUR,
mariée en 1771 avec son cousin Jacques CHARLES,
d'où postérité.

- Joseph VITALIS DE LATOUR,
né le 7 mars 1746, à Olonzac,
garde du corps du roi (1766), décoration militaire (1791)
officier émigré, pendant la Révolution,
décédé le 28 août 1805, à Olonzac,
sans postérité.

- Pierre DE VITALIS,
né en 1694,
officier d'infanterie,
décédé en 1730,
sans postérité

- Marie DE VITALIS,
née à Olonzac en 1697,
mariée en 1731 à François d'AMIEU DE BEAUFORT,
décédée en 1770, à Beaufort (Hérault),
d'où postérité

- Jean Pierre DE VITALIS,
capitaine d'infanterie.

[ACCUEIL] [LIEN] [GITE DE CHARME DE L'HERAULT] [COMPLETER ou CORRIGER CETTE PAGE]