Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Droits seigneuriaux à St-Jean au 18ème siècle :
"Faire presser mon vin gratis"


En 1769, François de Treil de Pardailhan seigneur-baron de Pardailhan afferme les droits seigneuriaux de la paroisse de Saint-Jean-de-Dieuvaille à Joseph et Laurent Jean, deux habitants de Saint-Jean : ils percevront les droits seigneuriaux à la place du baron en échange du versement d'une redevance annuelle de 800 livres et d'un certain nombre de services : ils doivent notamment faire presser son vin gratis !

L'an mil sept cent soixante neuf et le dix huitième jour du mois d'avril, dans le château de Pardailhan a été convenu entre :
Messire François de Treil de Pardailhan, Baron de Pardailhan, d'une part
Et Joseph Jean, et Laurent Jean du lieu de Saint-Jean-de-Dieuvaille, d'autre part,
Savoir que moi François de Pardailhan donne en afferme toutes les tasques [droits sur les récoltes] du territoire de Saint-Jean, en qui qu'elles consistent, de même que tous les autres droits seigneuriaux de la dite paroisse, conformément au [relevé] qui leur en sera remis, de même que le pressoir à leur profit, à la charge de faire presser mon vin gratis .

Et cela pour le terme de six années complètes et révolues, qui commenceront à la présente récolte de 1774 qu'ils retireront pour compléter les six années, et cela pour le prix et somme de huit cent livres argent payable d'année en année à la fête de Pentecôte de chaque année ;
Seront tenus de plus les dits fermiers de mettre vingt quintaux de paille dans le pailler du dit seigneur et de faire annuellement à son profit six journées des mulets.

Se réservant le dit seigneur à son profit les lods [droits à payer sur les héritages] et la forge [le seigneur possède une forge à Saint-Jean], et se dépouillant du surplus des autres droits seigneuriaux, moyennant les payements mentionnés ci dessus.

Promettant et obligeant toutes parties pour l'exécution de la présente police qui sera redite en acte public sur la première réquisition d'une des parties.

Fait en double original à Pardailhan l'an et jour que dessus, le dit Laurent n'ayant su signer, Joseph Jean ayant signé pour l'un et l'autre.

[signés :] Pardailhan - Jean

[ACCUEIL DU SITE] [E_MAIL] [GITE DE FRANCE DANS L'HERAULT]