Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Louis de Villeneuve (1768-1851)
Marin et agronome

Louis est en 1768 à Saint-Pons-de-Thomières, fils de Jean de Villeneuve, et de Rose Amblard. François de Villeneuve-Vernon

D'abord élève à l'Ecole Royale Militaire de Sorèze, Louis de Villeneuve entre, dès l'âge de 14 ans, à la Royale en tant que garde-marine. Il participe aux derniers combats de la Guerre d'Indépendance américaine.
Pendant les dernières années de l'Ancien Régime, il est successivement enseigne puis lieutenant de vaisseau. Il accompagne alors à Constantinople, le Comte de Choiseul-Gouffier, ambassadeur de France à la Porte-Ottomane, et il est présenté au Grand-Vizir. Il participe au campagne des mers du Levant, des Antilles et de Normandie.

En 1792, il émigre et sert en Savoie puis se réfugie en Suisse.

Il rentre en France en 1800. Après le décès de son père en 1804, il hérite du château et du domaine d'Hauterive, près de Castres. Il épouse en 1805 Rosalie d'Avessens, fille du marquis d'Avessens et de Gabrielle de Riquet-Caraman.

Retiré sur sa terre d'Hauterive, il pratique une agriculture moderne, développe la culture fourragère, et publie plusieurs ouvrages agricoles.

Lors de la Restauration, en 1814, il est fait chevalier de Saint-Louis et reçoit le grade honorifique de capitaine de vaisseau. Il prend le titre de comte de Villeneuve.

Moins passionné de politique que son frère François, il est toutefois nommé maire de Castres en 1826 : il dirige la construction de la Place Royale (actuelle place Jean-Jaurès).
Il démissionne de cette fonction, à la Révolution de 1830.

De son mariage sont nés trois enfants : Ludovic, Léontine connue sous le surnom de "l'Occitanienne", et Emilie, fondatrice des Soeurs Bleues de Castres.
Louis de Villeneuve décède en son domicile de Castres, à l'âge de 82 ans.

[ACCUEIL DU SITE] [LIENS] [CORRESPONDRE] [GITE DE FRANCE - HERAULT]