Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

La famille Treil (Treil de Pardailhan)

Extrait de "Familles nobles et bourgeoises de Saint-Pons" par Joseph Sahuc
(Bulletin de la Société Archéologique de Béziers - 1907)

" Les Treil étaient d'origine fort modeste; le plus ancien membre que nous connaissions de cette famille est Fulcran, époux de Marguerite Carrière, père d'Antoine.

Antoine
épousa en 1670 Marguerite Roger [soeur d'Antoine Roger, chef de lignée de la famille Roger de Cabanes, décédée en 1732],
et en eût trois filles,
[- Anne, mariée vers 1695 à André Mirabel;
- Catherine, née vers 1678 à Ornac (?), mariée 19 janvier 1701 à Vincent Sabatier notaire à Roquebrun, décédée à Roquebrun le 25 janvier 1768;
- Claire, mariée à St-Julien d'Olargues, le 1er août 1713 à Joseph Vidal, marchand de Saint-Pons (fils de Martial Vidal et Françoise de Clerc) , décédée le 6 mars 1778, à Saint-Pons "âgée d'environ quatre vingt ans";
]
- et un fils Joseph [né vers 1681, décédé en 1779] :

Joseph,
conseiller [secrétaire] du roi à la cour des Aides de Montpellier [charge anoblissante au premier degré conférant la noblesse héréditaire après vingt d'exercice ou la mort en charge],
acheta [au nom de son fils François] à la famille de Portes la seigneurie de Pardailhan.
De son mariage, en 1702, avec Marie Azais, naquirent :

- Alexandre Treil, sieur de St-Martial, père de Joseph-Marie-Dominique ;
- Marie Elisabeth ;
- Marie-Jeanne ;
- Agathe [Monique], épouse Jean-Marie Amblard ;
[- Agathe, épouse Delecouls ;]
- Jean-Antoine, archidiacre de la cathédrale de Saint-Pons ;
- Claire, épouse Joseph Vidal [(*) erreur de Sahuc : Claire est la soeur de Joseph Treil, fille d'Antoine];
- Marie-Anne, épouse Pradier;
- Joseph, chanoine [dit Joseph Treil d'Ornac] ;
- et François.
François,
prit le premier le titre de: seigneur, baron de Pardailhan, La Caunette, Aigne et autres lieux et épousa Jeanne-Marie Ragon, fille du président-trésorier à la généralité de Rouen. [Jeanne-Marie Ragon] mourut en 1771 à l'àge de trente sept ans, laissant six enfants:
- Thomas-François, mousquetaire, marié en 1782 à Charlotte de Vinfrais ;
- Marguerite-Marie-Félicite;
- Louis-Paul ;
- Jean-Alexandre-Vincent-de-Paul, marié à Madeleine-Barbe Gros dont il eut trois enfants [en fait, au moins treize enfants !]: Armand, François- Joseph-Martial et Auguste Frédéric ;
- Antoine-Magloire-Marcelin [chanoine du chapitre de Saint-Pons];
- Marie-Monique, mariée à Joseph de Planque, capitaine.

En 1827 [erreur: 1829], le domaine de Pardailhan fut vendu par les descendants des seigneurs qui conservèrent seulement à La Caunette quelques terres aliénées plus tard.
Les Treil, qui avaient d'abord ajouté à leur nom celui de Pardailhan, supprimèrent ensuite le premier pour ne conserver que le second; ce qui fut cause, en 1868, d'un procès intenté par Pierre-Théodore-Jules , comte de Pardailhan, demeurant au château de Gignan, dans la commune de Lupiac (Gers), en interdiction de porter ce nom, ainsi que les titres de comte et de baron [procès gagné par la famille de Treil de Pardailhan].

[ARMES:
De gueules, à une bande d'or, chargée d'une treille au naturel
]

Joseph Sahuc, historien local (en 1907)

Les familles nobles et bourgeoises de Saint-Pons, par Sahuc :

Généralités - Familles Amblard - d'Augier - de Bène de Barre -Bosquat de Saint-Rome - de Bourguignon de Saint-Martin - de Brugairoux - de Brun - de Cabrol - de Clerc - Cros-Le-Bailly et Benoit - Devic - d'Estival - de Fleyres - de Flottes - de Gartoule - de Gleizes de La Blanque - de Gléon de Durban - de Guibbal - Guiraud - Molinier - Portes - Rocque - Tourbes - Tabarié de Grandsaignes -

[ACCUEIL] [PLAN DU SITE] [ECRIVEZ-MOI] [GITE PRÈS DE SAINT-PONS]