Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Famille Tabarié de Grandsaignes

Extrait de "Familles nobles et bourgeoises de Saint-Pons" par Joseph Sahuc (Bulletin de la Société Archéologique de Béziers - 1907)

" La famille Tabarié [ou Tabaries] fut une des plus répandues du pays au XVIIIème siècle. Elle était originaire du Roussillon et dut sa fortune à un de ses membres, Jean, qui étant sans enfants fit le bonheur de ses nombreux neveux. Il avait été fournisseur de la viande de boucherie pour les armées françaises vers 1715 . il vint après fortune faite, s'établir à Saint-Pons; le 21 avril de l'année suivante il dut fournir au roi l'état détaillé de ses biens (Alauze 21 avril 1715), qui étaient alors très importants.

Insensiblement, ses parents vinrent se fixer autour de lui et, vers le milieu du siècle, ils étaient plus de cinquante à Saint-Pons ou dans les environs.
La fin du siècle marque une époque de décadence pour ceux qui étaient restés dans le pays; les branches du dehors ont, au contraire, une carrière plus brillante.

Jean Tabarié,
époux Teulan, le protecteur de la famille, mourut à Saint-Pons en 1727 et fut inhumé dans la chapelle Saint-Jean, de l'église cathédrale.
Il était alors propriétaire de l'office de receveur alternatif des tailles et taillons du diocèse.
Sa soeur Marie épousa Pierre Razimbaud, du Moulin-Mage (Tarn).
De ses trois frères: Barthélemy forma la branche de Rozières (Aveyron) ; Antoine, époux Jeanne Alengrin, celle de Cabanes (Tarn) et Jacques, bourgeois, notaire, [propriétaire] de Caramantran (métairie de la commune du Soulié) resta à Saint-Pons.

Jacques
[notaire]
eut cinq enfants de son mariage avec Françoise Blezy :

- Anne, épouse Carrière, d'Olargues [mariée à Fraïsse, en 1705, avec Pierre Carrière, marchand d'Olargues] ;
- Joseph, bailli de Fraïsse et magistrat royal, avocat en Parlement, [marié en 1726 à Marianne Roger,
d'où entre autres, une fille, Marianne, qui épouse le 12 août 1748 à La Salvetat, noble Joseph André de Roergas de La Palisse
et un fils Jean Thadée, en 1730, avocat au Parlement, demeurant à La Salvetat
] ;
- Marie-Anne;
- Marie, épouse Joseph Rocque et,
- Jean-Jacques :

Jean-Jacques ,
receveur des tailles, époux Claire Pradal en 1726 [1725,
par son contrat de mariage du 23 avril 1725, son oncle Jean Tabarié lui a fait donation de l'office de receveur triennal des tailles et taillons du diocèse de Saint-Pons,
décédé à St-Pons le 14 avril 1766, et inhumé dans la cathédrale
]
eut sept enfants:

- Joseph-Alexandre ;
- Joseph-Victor, curé de Sainte-Madeleine, à Béziers, [chanoine de Mende],
[ en 1732] ;
- Thérèse, épouse Pierre Cros de Sept-faux ;
- Joseph-Pons ;
[ en 1735] ;
- Thérèse, épouse Mas Régis,
[ en 1738] ;
- Pierre-Jean-André, curé d'Aigne,
[ en 1729, décédé à Toulouse, et inhumé en la cathédrale St-Etienne, le 20 août 1790.]
- et Jean-Jacques.

Jean-Jacques ,
Epoux [en 1764] Dumas, fut procureur du roi a la généralité de cette ville [d'où un fils : le vicomte Tabarié] .

Antoine , (branche de Cabanes)
eut quatre enfants :
- Marguerite, épouse de Miragues ;
- Magdeleine, épouse [le 12 septembre 1719, au Soulié] Jean Cabanel, bachelier ès-droits;
- François, époux Marthe Lavit;
- Antoine, époux [d'Anne] Foures du Moulin-Mage, [né vers 1693, décédé le 28 janvier 1749 à Nages et] père de Jean-François.
Barthélémy , (branche de Rozières),
époux de Marie Guibbal, eut sept enfants:
- Elisabeth, épouse Mialles ;
- Geneviève, épouse Lavit ;
- Françoise, épouse [en 1726] Ouradou ;
- Marie-Anne, épouse Calbairac, de la Fage ;
- Alexis, marchand à Perpignan ;
- Antoine, époux Labarthe, marchand à Perpignan ;
[héritier de tous les biens de son oncle Jean Tabarié, par testament du 1er mai 1726]
- et Barthelemy, receveur des tailles, époux Françoise Gavoy [mariage en 1725 dans la chapelle du château de Grandsagnes];
sa fille Marie-Thérèse vendit, le 10 décembre 1751, à Jean Reboul [Raboul], marchand de Saint-Chinian, l'office de son père.


Château en ruines de Grandsaignes (ou Grandsagnes)

Les Tabarié possédèrent la propriété de Rozières passée par alliance à la famille Castelbon, celle de Grandsaignes [château de Grandsagnes] passée de la même manière [?] aux Reboul et aux Flottes, l'Espinasse, Navines, Cousines, Vaisseplegade, la Miechlougane,le Pont .

ARMOIRIES.
Jean avait un cachet avec les armes: d'... un arbre de ..,fûté de ... adexiré d'un I, senestré d'un T.
[L'armorial de Rietstap indique:
Tabaries de Grandsaignes: "D'azur, à deux plants de tabac d'argent, terrassés du mesme, accostant un bélier (aries en latin) passant, aussi d'argent, le tout acc. en chef d'une tête d'ange rayonnante, ou soleil d'or, ou d'argent".
] "

Joseph Sahuc, historien local (en 1907)

Les familles nobles et bourgeoises de Saint-Pons, par Sahuc :

Généralités - Familles Amblard - d'Augier - de Bène de Barre -Bosquat de Saint-Rome - de Bourguignon de Saint-Martin - de Brugairoux - de Brun - de Cabrol - de Clerc - Cros-Le-Bailly et Benoit - Devic - d'Estival - de Fleyres - de Flottes - de Gartoule - de Gleizes de La Blanque - de Gléon de Durban - de Guibbal - Guiraud - Molinier - Portes - Rocque - Tourbes - Treil de Pardailhan - de La Vernhe

[ACCUEIL] [PLAN DU SITE] [ECRIVEZ-MOI] [GITE PRÈS DE SAINT-PONS]