Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Mémoire sur Saint-Chinian, vers 1741
par Pierre Astruc, inspecteur des manufactures

Pierre Astruc inspecteur des manufactures décrit dans ce mémoire rédigé vers 1741, la situation de Saint-Chinian, alors que la fabrication de draps est en plein essor.
Le petit bourg compte notamment 2 manufactures royales, 13 marchands fabricants, 10 moulins foulons, 112 métiers à tisser, 59 ateliers de filage, 15 ateliers de pareurs de draps.
Une grande partie de la population travaille à la fabrication des draps pour le Levant, jusque dans les hameaux les plus éloignés.

La petite ville de Saint-Chinian, diocèse de Saint-Pons, est située dans un vallon d'environ demi-lieue de large et d'environ une lieue de long.

Ce vallon est arrosé par le petite rivière de Vernazoubre, qui prend sa source à une des extrémités de son terroir et va se joindre près du lieu de Cessenon à la rivière d'Orb. cette petite rivière qui passe au milieu de la dite ville arrose non seulement une grande partie des prairies qui forment un paysage riant dans ce vallon, mais encore elle fournit abondamment à quatre moulins à blé qui sont ou dans la ville, ou au dessus, qui contiennent sept meules à moudre, et en outre à dix moulins foulons pour le foulage et lavage des draps qui s'y fabriquent, et sert encore avec succès au lavage des laines que les eaux vives de la dite rivière épurent parfaitement, et à la teinture des draps avec succès.

Ce vallon est complanté en bonne partie de vignes, d'oliviers et de fruitiers, et cette ville est à la distance de 4 lieues de celle de Béziers, et de 5 de celle de Narbonne, et à 4 lieues de celle de saint-Pons, qui est à son nord-ouest.

Cette ville n'a qu'une paroisse et deux maisons religieuses, l'une des Récollets et l'autre des Bénédictins, elle contient 2300 habitants.

Il y a deux manufactures royales avec leurs teintures et ateliers nécessaires et treize fabricants et particuliers, qui travaillent principalement en londrins seconds pour le Levant, qui par la suite des bons effets que la fixation des envois de draps pour le Levant a produit, ont comméncé à fabriquer en draps pour les destinations d'Espagne, d'Italie, des îles de l'Amérique et autres pays ...

Presque tous les habitants de la dite ville, ainsi que des huit hameaux contenus dans le terroir sont occupés à diverses opérations de la fabrication, comme sont le lavage, assortissage, battage et triage des laines, drosseurs, cardeurs, fileuses, bobinage pour retordre, retorsseurs, ordisseurs, canoneuses, tisseurs, épotoyeuses, foulonniers, pareurs, tondeurs, affineurs, litteuses et teinturiers,
et on compte dans la dite ville 47 filoirs en trame où environ 330 fileuses sont occupées à travailler.
On compte dans la dite ville 109 métiers de tisseurs actuellement battants, et 15 boutiques de pareurs et tondeurs fournis de tout ce qui est nécessaire et 5 tours à retordre.Il y a encore 4 fabriques de savon roux à fouler les draps et 4 corroyeurs.

Hameaux du territoire de Saint-Chinian:
Cauduro, distant de saint-Chinian d'une lieue, situé sur le sommet de la montagne du bas de laquelle sort la rivière du Vernazoubre, contient 8 feux, il ne s'y fait d'autre ouvrage que de filer la laine en un filoir de 12 fileuses.
Donnadieu: au bout du vallon de Saint-Chinian, et au nord-ouest, à trois quart de lieue de distance, contient 8 feux et environ 20 communiants, il ne s'y fait pas d'autre ouvrage que de filer la laine en 3 filoirs qui contiennent 8 fileuses.
Babeau, sur le bord de la rivière de Vernazoubre, à demi lieue de Saint-Chinian, contient 27 feux ou environ 56 communiants, et il ne s'y fait pas d'autre ouvrage que de filer la laine en 6 filoirs de 36 fileuses. Il y a aussi un tisseur.
Tudéry, à demi-lieue de Saint-Chinian, contient 14 feux, et environ 40 communiants, il ne s'y fait pas d'autre ouvrage que de filer la laine en un filoir de 6 fileuses.
Costeherbouze: tout près de saint-Chinian, contient 7 feux, et environ 15 communiants, il ne s'y fait d'autre ouvrage que de filer la laine en un filoir de 4 fileuses. Il y a encore deux métiers de tisseurs battants.
Caso: tout près de Costeherbouze, contint 3 feux et environ 8 communiants, il ne s'y fait aucun ouvrage de fabrique.
Salabert: distant d'une lieue de Saint-Chinian, contient 5 feux et environ 12 communiants, il ne s'y fait aucun ouvrage de fabrique.

(AD 34 C2496)

[ACCUEIL][PLAN DU SITE] [LIENS][GITE DE FRANCE - HERAULT] [CORRESPONDRE]