Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

La famille Roger, à Olonzac

La famille Roger est présente à Olonzac dès le début du 16ème siècle. Durant 250 ans, de 1675 à 1825, se succédant sur 4 générations, les Roger sont notaires à Olonzac, s'alliant notamment aux familles Gasc, Charles et Raymond de La Nougarède.

Bernard Roger est le premier connu à Olonzac au début du 16ème siècle : en 1523, les délibérations consulaires évoquent son rôle lors de l'épidémie de peste à Olonzac : "Compte de Bernard Roger, consul d'Olonzac, pour raison de ce qu'il avait faict fournir aux malades et pestiférés du dit lieu et pour la subsistance de toutes les personnes qui servaient les dits malades."

Roger notaire à Olonzac
Minutes de Me Jacques Roger, notaire à Olonzac

Son descendant Jacques Roger (?1644-1708), notaire à Olonzac pendant plus de 30 ans (de 1675 à 1708) épouse, en 1670, Jeanne Marie Charles, fille de Guillaume également notaire du lieu. Leur fils Joseph Roger est également notaire à Olonzac, pendant 37 ans, de 1708 à 1745; il confirme son enracinement dans la bourgeoisie olonzagaise par son union, en 1710, avec Rose Gasc, fille d'Antoine, procureur du roi à Olonzac, et de Marguerite Vitalis.
Pierre Roger, fils de Joseph est lui aussi notaire d'Olonzac; il épouse, en 1745, Marguerite Rimbaud, fille du notaire de Caunes-Minervois et petite-fille du notaire de Labastide-Rouairoux.
Michel Roger (1758-1825) est le dernier notaire de cette lignée. Il cumule cette fonction avec celle de juge de paix, après la Révolution.

Recherches généalogiques concernant la famille Roger, à Olonzac
(notice à compléter)

Jean ROGER,
bourgeois d'Olonzac,
marié à Jeanne BER, de Mailhac (Aude),
d'où :
Jacques ROGER (?1644-1708),
notaire d'Olonzac (1675-1708), consul (1675),
marié, en 1670, avec Jeanne Marie CHARLES , fille de Guillaume notaire,
d'où :
Joseph ROGER,
notaire d'Olonzac (1708-1745)
marié, en 1710, avec Rose GASC, fille d'Antoine, procureur du roi à Olonzac, et de Marguerite VITALIS,
d'où :
- Pierre ROGER,
notaire d'Olonzac (1745-1762)),
marié, en 1745, avec Marguerite RIMBAUD, fille de Jacques notaire à Caunes-Minervois et Marguerite BOUZAC,
d'où :
- Jean Guillaume ROGER,
à Olonzac, en 1745,
notaire d'Olonzac (1767-1785).

- Georges ROGER,
en 1747, à Olonzac,
négociant,
marié avec Marguerite Cécile OUSTRY, fille de Jean Antoine et Marianne ROQUE,
d'où :

- Marguerite ROGER (1775-1853),
mariée en 1816 avec Jacques Marie RAYMOND DE LA NOUGAREDE (1768-1854), ancien officier d'infanterie, maire d'Olonzac (1826 à 1830),
sans postérité connue.

- Jean Georges ROGER (1779-18..), marié vers 1820 avec Josine Cornélie DARD D'ESPINAY (1796-18..),
d'où :

- Alfred ROGER (1828-1893),
commandant de cuirassiers
- Michel ROGER,
en 1758,
notaire d'Olonzac (1784-1825),
marié, en 1781, à Olonzac, avec Marianne CARRETIER,

- Antoine ROGER,
en 1760, à Olonzac,
prêtre, curé d'Olargues (1785-1787), vicaire de Cassagnoles (1789-1791)
prêtre assermenté de Cesseras (1792-1794).

[ACCUEIL DU SITE] [PLAN DU SITE] [E-MAIL] [GITE PRÈS DE SAINT-PONS]