Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Famille Roger de Cabanes
_____________________

"D'azur au geai au naturel ,
juché sur trois coupeaux d'argent,
fixant un soleil d'or au canton du chef dextre de l'écu"

La famille Roger de Cabanes est originaire de la région d'Olargues.
Enrichis par le commerce, les Roger vivent noblement, achètent au début du 18ème siècle le château de Cabanes, dans le consulat de Saint-Pons.
Ils occupent les fonctions habituelles d'une famille de notables : magistrature locale, militaire (mousquetaire du roi), chanoine , sans toutefois parvenir à s'agréger définitivement à la petite noblesse Saint-Ponaise.

Le château de Cabanes, à Courniou
Le château de Cabanes, à Courniou

A partir de la Révolution de 1789, Antoine Roger de Cabanes qui est un important propriétaire foncier du Saint-Ponais, détient des responsabilités politiques locales (conseiller général, etc.). Son petit-fils Jean Martial Azais est élu député de Saint-Pons sous la Monarchie de Juillet.


Recherches généalogiques sur la famille Roger de Cabanes
(notice à compléter)

François ROGER,
marchand de Mons-la Trivalle (Hérault),
marié à Anne VABRE (/1636-1706),
d'où:
Antoine ROGER
marchand à Perpignan au début du 18ème siècle,
achète en 1714 le château et domaine de Cabanes (actuelle commune de Courniou) et la métairie de Sarrougié à Jean François DE GUIBBAL.
Apparenté à Me François ROGER notaire et juge de La Voulte (Antoine Roger serait né vers 1672 ?).
décédé à Saint-Pons en 1749, sans postérité.

Marguerite ROGER,
marié à Antoine TREIL,
décédée en 1732,
d'où:

Joseph de TREIL
né vers 1681,
marié en 1708 à Marie AZAIS (1687-1764),
conseiller secrétaire du roi en la chancellerie près de la cour des comptes aides et finances de Montpellier (de 1756 à 1779 - mort en charge),
seigneur de La Caunette et Aigne (Hérault),
décédé en 1779 à Saint-Pons-de-Thomières,
d'où, entre autres enfants:
François DE TREIL DE PARDAILHAN
à Olargues le 22 octobre 1715,
marié à Paris avec Jeanne RAGON en 1752,
avocat, conseiller secrétaire du Roi près la chancellerie de Montpellier, seigneur-baron de Pardailhan, seigneur de La Caunette, Aigne et autres lieux,
décédé à Saint-Pons le 25 septembre 1805.
[en savoir plus]
d’où postérité.
Pierre ROGER,
épouse le 5 février 1692 Marianne DE BOUAT. Cette dernière est issue d'une famille de notables de Fayet (Aveyron).
d'où six fils :
Pierre Joseph ROGER DE CABANES,
né vers 1699,
marchand, à Lyon jusqu'en 1739,
conseiller, maître particulier des Eaux et Forêts de la maîtrise de Saint-Pons en 1740 (succède à Martial DE ROYRE DE NEGRIN - provision du 16/12/1740),
marié en 1734, à Lyon, avec Jeanne DE TERRASSON,
(née à Lyon en 1710, fille de Jean TERRASSON maître batteur d'or, et Antoinette Combette; décédée au château de Cabanes, et inhumée à Labastide-Rouairoux, le 5 novembre 1787; son frère Jean TERRASSON, anobli par la charge de conseiller-secrétaire du roi en la chancellerie en 1763, a été président de l'assemblée de la noblesse en 1789 à Lyon),
décédé le 14 juin 1778, à Saint-Pons, âgé d'environ 80 ans,
d'où entre autres enfants :
1) Antoine ROGER DE CABANES,
le 31 mars 1736, à Lyon,
mousquetaire du roi vers 1750-1760,
épouse le 2 mai 1763 Marie Françoise DAUPHIN D'HALINGHEN (née le 3 février 1736 à Boulogne-Sur-Mer, fille de Charles François DAUPHIN seigneur d'Halinghen, président de la sénéchaussée du Boulonnais, anobli par lettres patentes du roi en 1757 - décédée le 22 août 1774, au château de Cabanes),
conseiller général de l'Hérault (vers 1791 puis 1800),
conseiller d'arrondissement de Saint-Pons sous l'Empire et la Restauration et jusqu'à son décès,
décédé le 3 juin 1818, à Saint-Pons,
d'où entre autres filles :
- Marie Thérèse Charlotte ROGER DE CABANES,
née le 25 octobre 1766,

- Alexandrine ROGER DE CABANES ,
née le 5 novembre 1768,
mariée à Jean POUJADE DE LADEVEZE,
décédée à Saint-Pons, le 19 mars 1819,
d'où entre autres filles :

- Eléonore POUJADE DE LADEVEZE (1796-1860),
mariée en 1817 à son cousin germain Jean Martial AZAIS,
héritière de son grand-père et notamment du château de Cabanes.

2) Marie-Thérèse ROGER DE CABANES,
née à Saint-Pons le 8 septembre 1741,
mariée le 17 juillet 1759 dans la chapelle du château de Cabanes avec Jean Louis POUMAYRAC DE MASREDON, garde du corps du roi, habitant de Lacabarède
décédée le 22 octobre 1770 à Lacabarède,
d'où entre autres enfants :

- Jeanne POUMAYRAC DE MASREDON ,
née à Lacabarède le 19 mai 1760,
mariée le 26 octobre 1784 avec Jacques Louis AZAIS (1754-1813), négociant.
décédée le 29 mai 1819 à Esperausses (Tarn),
d'où au moins un fils :
- Jean Martial AZAIS,
né le 2 janvier 1794 à Esperausses (Tarn),
épouse sa cousine Eléonore POUJADE DE LADEVEZE (1796-1860), héritière du château de Cabanes
député de l'Hérault (collège de Saint-Pons) de 1835 à 1842 (succède au marquis de Dalmatie, fils du maréchal SOULT),
magistrat à Saint-Pons de 1818 à 1840 (occupe d'abord les fonctions de substitut du procureur du roi au tribunal de Saint-Pons en 1818, puis président du tribunal de Saint-Pons jusqu'en 1840)
chevalier de la Légion d'honneur en 1838,
décédé à Toulouse le 3 juillet 1863,
d'où :
- Antoine Martial St-Cyr Louis AZAIS
né le 7 mai 1818, à Saint-Pons,
avocat; demeurant à Saint-Pons, à Toulouse, et La Caunette,
décédé à La Caunette, le 23 juillet 1865.

- Charles Adolphe Auguste AZAIS (1823-1897)
avocat; demeurant à Sète, et à Montpellier
propriétaire du château et domaine de Cabanes,
marié le 8 décembre 1847, à Sète, avec Amélie MARES (1824-1864),
(Anastasie MARES, soeur d'Amélie épouse en 1848 Joseph FOURCADE, conseiller général de Saint-Chinian, en 1846, et député de Saint-Pons, de 1876 à 1878)
d'où :

- Marie Martial Charles Roger AZAIS (1850-1905)
né le 2 avril 1850, à Sète,
docteur en droit, demeurant à Montpellier,
marié en 1879 avec Geneviève ROULLET DE LA BOUILLERIE (1854-1940),
d'où :
- Amélie AZAIS (1883-1970)
mariée en 1911, à Montpellier avec Alexis DE VANEL DE LISLEROY (18..-1951).

- Henri AZAIS (1885-1959)
général de brigade,
marié en 1910 avec Marie Thérèse de L'HERMITE (1888-1974),
d'où postérité.

- Michel AZAIS (1890-1974),

- Roger AZAIS (1891-1976),
colonel d'artillerie,
marié en 1920 avec Suzanne Marie Thérèse MABILLE DE PONCHEVILLE (1897-2004), d'où postérité

- Pierre Antoine Louis Euremond POUMAYRAC DE MASREDON,
né le 24 mars 1770 à Lacabarède,
marié le 9 juin 1801 à Fiac (Tarn), avec Sophie Jacquette Marthe DE PAULO DE LA CROIX (1778-1851),
avocat, maire de Rouairoux (Tarn),
propriétaire du château de Caylus à Rouairoux,
décédé le 9 septembre 1851 en son dit château de Caylus,
d'où postérité.
3) Marie Madeleine ROGER DE CABANES,
née le 30 juillet 1745,
mariée le 26 avril 1765, à Labastide-Rouairoux avec Jean ICART, professeur royal de chirurgie (citoyen de Castres).
Jean Icart, chirurgien habile et réputé est le promoteur de cours d'accouchement pour les sages-femmes de la province du Languedoc, et l'auteur d'un ouvrage d'obstétrique.

4) Charlotte ROGER DE CABANES,
née le 4 novembre 1748,
célibataire,
décédée le 9 janvier 1817 à Lacabarède "dans le domicile de M. POUMAYRAC DE MASREDON" (elle est déclarée "habitant la ville de Saint-Pons")

- Antoine ROGER,
prêtre et chanoine de St-Aphrodise de Béziers,
- Jean Joseph ROGER,
en 1703 à Mons-La-Trivalle,
négociant, notamment à Cadix en Espagne.

- François ROGER,
époux de Catherine HORTALA , et père de deux filles :

- Marie-Madeleine ROGER
née en 1728,
mariée tardivement, en 1778 à Paul César BOURGUIGNON DE SAINT-MARTIN.

- Marthe-Marie ROGER
née en 1731,
décédée célibataire en 1769.

- Etienne ROGER DE LA FERRIERE,
en 1709 à Mons, capitaine au 1er bataillon de milice de Paris,
marié le 24 octobre 1746 à Douai (Nord) avec Marie Elisabeth LE SART; demeure au château de La Blanquié, à Damiatte (Tarn),
décédé, le 26 octobre 1761,
d'où:
- Marie-Thérèse-Hyancinthe ROGER DE LA FERRIERE
épouse BESSE,

Simon-Fréderic-Alphonse ROGER DE LA FERRIERE
marié à Louise Gabrielle DE FARAMOND,
d'où deux enfants :

Aimée ROGER DE LA FERRIERE,
née en 1789, mariée en 1833 avec Arnaud d'Azéma ROGER,

Antoine ROGER DE LAFERRIERE,
né en 1799, marié en 1833 avec Elisabeth DE BONALD,
d'où un fils :

Léon Albert ROGER DE LAFERRIERE,
marié avec Marie-Thérèse ROLLAND,
d'où un fils :
Henri Albert François ROGER DE LAFERRIERE,
né à Damiatte le 4 juillet 1879,
exempté de service militaire pour aliénation mentale,
décédé à Toulouse le 18 juillet 1902.
- Hyacinthe ROGER,
en 1711 à Mons,
lieutenant du Régiment de Paris Infanterie,
marié en 1751 à Marie Jeanne BOUDET;
d'où au moins une fille :
Marie Anne Marguerite ROGER
née en 1752,
mariée en 1776 avec le négociant Philippe PIGOT,
d'où:
Antoinette PIGOT,
née en 1779, à Saint-Pons,
mariée, en 1811, à Justin DE BONNE, officier émigré, sous-préfet de Saint-Pons de 1827 à 1830,
d'où postérité.


De la même famille:

- François ROGER,
marié à Anne CALMETTE,
d'où :
- François ROGER,
notaire et juge de Mons et La Voulte,
marié en 1707 à Françoise VIDAL (1681-1759),
d'où :
- Marie ROGER,
née en 1711, à Mons-la-Trivalle,
mariée en 1750 avec Pierre SALVAGNAC, de Saint-Chinian.

- Antoine ROGER,
en 1716 à Mons-La-Trivalle,
notaire et juge à La Voulte,
marié, en premières noces, le 22 novembre 1765, au Soulié, à Marie Françoise CROS,
marié en 1774, en deuxièmes noces, à Marguerite DE RAYNAUD,
décédé à Mons-La-Trivalle le 24 décembre 1789.

[ACCUEIL] [LIEN] [GITE DE CHARME DE L'HERAULT] [COMPLETER ou CORRIGER CETTE PAGE]