Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Généalogie de la famille Riols

"Généalogie de la famille Riols"
Extrait de : "Les verreries forestières de Moussans (1450-1890)" par Francis de RIOLS de FONCLARE - 1925 (voir le sommaire).

"TROISIEME BRANCHE DE RIOLS D'ESPINASSIE:

II. Pierre de Riols, seigneur d'Espinassier, vivait en 1550, il acheta une terre à Campredon et fut marié à N..., dont il eut :

a) Jean-Germain;
b) Antoine;
c) Nicolas;
III. Nicolas de Riols, épousa en 1526 Catherine d'Almouy (ou Almoy). Il acheta [?] en 1533 le titre d'Almouy. Il acheta à deux autres demoiselles d'Almouy les biens leur appartenant au lieu de Moussans.
Le château fut incendié en 1534, avec tous les titres et documents qu'il renfermait. Les droits concernant la verrerie, dûment prouvés par la possession immemoriale furent rétablis par une ordonnance de roi Charles IX, en 1565;
Nicolas de Riols eut pour fils :

IV. Pierre de Riols, seigneur de Moussans, épousa le 21 août 1558 Marguerite de Morèle. Il teste en 1588. Il eut quatre fils et deux filles :

a) Catherine, qui épousa Olivier, de Castres;
b) Paul, dont on ignore la destinée;
c) Marie, épouse Jean Peganès, de Castres;
d) Samuel de Riols, seigneur de la Crosse.
Il achète en 1609, avec Isaac, les Verreries Basses;
e) Isaac de Riols, seigneur du Crouzet : descendance B;
f) David, fils aîné de Pierre : descendance A.

(A) Descendance de David de Riols

V. David de Riols est le fils aîné de Pierre, et il est seigneur de Moussans et de la Boissonade (terre de Minerve). Il se maria le 16 janvier 1594 avec Anne de La Roque (acte Amblard Saint-Pons), puis le 8 février 1605, avec Anne Imbert.
[David de Riols assista en 1609, à la vente faite à Samuel et à Isaac de Riols (ses frères) par David et Jeanne de Riols Trémoulèdes, ses cousins.]
Il eut pour descendants :

a) Jean-Philippe, né en 1622;
b) Marguerite-Antoinette; épouse le 3 mars 1633, Pierre de Robert;
c) Catherine;
d) Anne-Marie, épouse le 29 janvier 1631, Paul de Robert;
e) Samuel, qui suit :
VI. Samuel de Riols, seigneur de Moussans et de la Boissonnade, épouse, le 31 mars 1664, Marguerite de Rozel (ou Rosolps, ou Rozoul). C'était la fille de Samuel de Rosolp, habitant Saint-Amans, de religion protestante, et conseiller à la Chambre de l'Edit à Castres.
Il fut maintenu dans sa noblesse par jugement souverain du 5 janvier 1671.
Il laissa deux fils :
a) Jean-Jacques, qui vendit Moussans à Pierre-Jacques Etienne de Riols;
b) N …
David de Riols assista en 1609, à la vente faite à Samuel et à Isaac de Riols (ses frères) par David et Jeanne de Riols Trémoulèdes, ses cousins.
Le fils de David de Riols, seigneur de Moussans que nous désignons par N… (est sans doute Pierre).

La famille se fixe à Rieusséquel, près Saint-Amans.

Nous n'avons que peu de renseignements sur cette branche.
Voici la descendance probable :

VII. Autre Pierre de Riols, seigneur de Moussans, épousa Marguerite de Rotolp de Ladevèze.
Ils eurent un fils : Paul-Antoine.

[Samuel de Riols teste en 1695.
De son mariage avec Marguerite de Rotolp, il eut 5 enfants :

a) Etienne, émigré en Angleterre,
b) Antoine, sr de Saint-Pierre, époux de Gabrielle d'Avérous, sans postérité connue,
c) Catherine,
d) Suzanne, et
e) Pierre, l'aîné, qui suit
VII. Pierre de Riols, seigneur de Moussans, épousa Marguerite de Rotolp (contrat de mariage du 13 février 1699).
Marguerite est la fille d'Antoine Rotolp (Rotolp de Marsal) et de Catherine de Mordaigne (ou Mourdaine),
Ils eurent trois enfants :
a) Catherine, épouse de Jean-Jacques de Guittard de Lanauze,
b) Marie, mariée le 29 avril 1738, à Rouairoux (Tarn) avec Paul de Robert de La Prade, et
c) P:aul-Antoine, qui suit
].

Château de Rieussequel, à Saint-Amans-Soult
Château de Rieussequel, à Saint-Amans-Soult

VIII. Paul-Antoine épousa en 1741, Madeleine de Bouffard-Madiane, dont Jean-Jacques et César.
[Madeleine de Bouffard-Madiane est décédée à Rieusséquel le 23 mai 1790 "dans la maison de Monsieur de Moussans, son fils", âgée d'environ 85 ans]

IX. Jean-Jacques de Riols,
[Jean-Jacques de Riols, sieur de Moussans, né vers 1744, décédé le 12 août 1824 "dans sa maison d'habitation" à Rieussequel (actuelle commune de Saint-Amans-Soult)],
épousa à Saint-Amans, le 30 novembre 1782, Marie Fabre, fille d'Isaac, bourgeois de Saint-Amans et de Marguerite Bardon,
[Marie Fabre est décédée à Saint-Amans le 17 mars 1806, âgée de 68 ans].

IX. César de Riols,
[Jean Paul César de Riols, le 19 juillet 1743, est décédé à Saint-Amans le 31 octobre 1821],
de son mariage [contrat de mariage à Réalmont le 22 juillet 1767] avec Marie de Caudaval [Marie Lafon de Caudeval] eut un fils Jean-Jacques, qui suit,
[et quatre filles : Marie, Louise, Adélaide, Fanny] :

X. Jean-Jacques de Riols de Rieusséquel,
[Jean-Jacques de Riols, fils de Jean-Jacques et Marie de Lafon de Caudeval est né le 11 mai 1786 à Rieusséquel (Saint-Amans); il est décédé à Toulouse le 6 mai 1836]
Il épousa à Aussillon le 22 juin 1814, Elisabeth-Lucie Le Brun [Elisabeth Lucie Brun (1793-1872)].
Elisabeth Le Brun [Brun et non Le Brun] était fille d'Etienne, bourgeois d'Aussillon et de Rose Lanthois.

Ils eurent trois filles :

a) Zélie,
[Zélie de Riols, née à Toulouse le 21 août 1817], épouse [le 9 novembre 1836] Auguste Courtois, de Toulouse
[Auguste Courtois (1783-1847), banquier, est âgé de 53 ans lors de son mariage avec Zélie de Riols, qui n'a que 19 ans; il est le fils d'Isaac, fondateur de la banque toulousaine Courtois, et représente la branche cadette de cette famille de financiers protestants.
Zélie de Riols est décédée à son domicile à Paris le 1er avril 1903.
Le couple a un fils, Henri Courtois (1837-1912), marié en 1867 à Marie de Malleville, les descendants prennent le nom de Courtois de Malleville] ;

b) Amélie,
[Amélie de Riols, née le 3 août 1820 à Saint-Amans-Soult,] épouse [le 6 mai 1845] Félix Barrau, [médecin] de Réalmont;[ d'où deux filles :
- Louise, née à Réalmont le 4 avril 1846, mariée en 1865 avec Marius Houard ( 1835-1896), demeurant commune des Verreries-de-Moussans (filature Houard de Labastide-Rouairoux), décédée en 1876 à La Feuillade;
- Marie, née à Réalmont le 5 août 1851 et mariée en 1873 à Paul Roqueblave, de Plaissan (Hérault).
]

c) Aspasie,
[Aspasie de Riols, née le 17 mai 1823 à Saint-Amans-Soult], épouse [le 2 août 1852] Léon Faure de Larivière, de Pierre-Ségade [commune de Viane].
[Elle est décédée le 25 juin 1905 à Lons-le-Saunier (Jura),
d'où un fils :
Charles Faure de Larivière, né le 24 avril 1854 à Rieussequel,
Trésorier Payeur Général, historien de la Russie,
marié à Paris, en 1890 avec Alice Blanche Monod (1866-1948),
décédé à Rieussequel le 5 juillet 1929,
d'où postérité.
]

Rieussequel
St-Amans-Val-Thoret, St-Amans-Labastide et Rieussequel

Nous remercions M. Gaston Tournier, de Mazamet, qui a eu l'obligeance de nous donner ces derniers renseignements.

(B) Descendance d'Isaac de Riols, seigneur de Crouzet

V. Isaac, fils de Pierre de Riols, seigneur de Moussans et de Marguerite de Morèle.
Il épousa en 1611 Jeanne de Malbois, en faveur de laquelle il testa en 1643. Il avait acheté en 1609 les Verreries-Basses. En 1650, la veuve d'Izaac, vendit ces biens à nobles Jean de Riols, seigneur du Causse, et à Samuel, Abraham et Nathanaël de Robert, qui ont figuré dans l'acte de 1609.
Il eut pour descendants :

a) Jean-François qui suit;
b) Pierre; épousa Anne de Cristol; il fut conseiller du Sénéchal de Béziers. Il vendit en 1650 la métairie de la Resse et la métairie basse à Jean de Riols, sieur du Causse, père de Samuel.
On ignore sa descendance.
VI Jean-François de Riols, seigneur de Trouilhas et d'Espinassié; il habita Béziers, puis la Fon de l'Estat.
Il épousa en premières noces Catherine de Pagne et en secondes noces Anne de Mercoran ; ils eurent pour descendants:
a) Pierre;
b) Marie-Dorothée, qui épousa, le 21 novembre 1717, Etienne de Bertin, de Belvèze.

Voici terminée la généalogie des diverses branches de la famille de Riols.
Le lecteur a pu s'apercevoir de la multiplicité de ses ramifications, et si par mégarde une erreur s'y est glissé, il voudra bien nous en excuser.

A partir de 1789, tous les biens, soit des Verreries-Hautes, soit des Verreries-Basses de Moussans appartiennent à Pierre-Jacques-Etienne de Riols, seigneur de Fonclare, avec tous les droits et titres qui y sont attachés.

Pierre de Riols, deuxième fils de Jean de Riols du Causse, prit le premier le nom de Fonclare.

D'où vient ce nom ? Il y a plusieurs endroits dans le diocèse de Saint-Pons qui portent ce nom :

- d'abord un hameau, du côté du Soulié, près la rivière de Larn, comprenant cinq maisons;
- ensuite, deux fermes situés sur le chemin de grande communication de Lodève à Castres, auprès du Jaur et du ruisseau de Fonclare;
Le hameau du Soulié n'a rien à voir avec la famille de Riols, bien qu'il y ait eu des verreries également. Quant aux deux fermes, avoisinant Riols, elles ont toujours appartenu à la famille de Gartoule (1571), et nous n'avons trouvé aucun acte attestant qu'elles avaient fait partie des biens de la famille de Riols. Il faut rechercher l'origine du nom "Fonclare" dans un ténement de la Fon de l'Estat.
Pierre de Riols, seigneur de Fonclare eut pour femme Jeanne de Robert de la Roque, qui habitait le lieu dit Le Terrié, près duquel était la Fon dal Rey. C'est peut-être cette fontaine qui donna le nom distinctif de notre branche : ce nom n'apparaît qu'en 1650 sur les registres de la paroisse ."

- BRANCHE AINEE DE RIOLS DE TREMOULEDES :
- DEUXIEME BRANCHE DE RIOLS DE FONCLARE :

Francis de Riols de Fonclare

suite: Les armes de la famille de Riols


[ACCUEIL] [LIENS] [GITE MINERVOIS] [CORRESPONDRE]