Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Famille Poumayrac
_____________________

"D'or au pommier de sinople , terrassé de même ,
chargé de trois pommes d'or posées un et deux"

(de Poumayrac de Rieuvergnet)

La famille Poumayrac, originaire des environs de Pézenas, s'installe à la fin du 17ème siècle à Lacabarède (Tarn), lors du mariage de Jean Pierre Poumayrac avec Anne Sabrier.
Depuis cette époque, des Poumayrac sont présents dans cette région, à la limite des anciens diocèses de Castres, Lavaur, et Saint-Pons.

Le Thoré au village des Verreries
Saint-Amans, Lacabarède, Caylus (Rouairoux), à la limite des diocèses de Saint-Pons, Castres et Lavaur

Les différentes branches des Poumayrac ont en général des liens avec le Saint-Ponais et des alliances avec les familles de notables des environs de Saint-Pons.

Il est possible de résumer la généalogie des Poumayrac, intéressant la région de Saint-Pons de la façon suivante :

- Jean Baptiste Poumayrac sieur de Masredon, (1702-1770) , avocat au Parlement, est l'aîné des fils de Jean Pierre Poumayrac et Anne Sabrier .
De son mariage en 1733 avec Jeanne Daurian, il a entre autres, deux fils :

- Jean Louis Poumayrac de Masredon (1733-1810), chef de lignée des Poumayrac de Masredon,
- Joseph Poumayrac de Rieuvergnet (1742-1813), qui donne la branche anoblie des Poumayrac de Rieuvergnet, et la branche des Poumayrac du Minervois.
- Maurice Poumayrac (1708-1787), notaire royal, est un des fils cadet de Jean Pierre Poumayrac et Anne Sabrier; il se fixe à Labastide-Rouairoux et prend le nom de Poumayrac de la Feuillade.


La branche aînée : Poumayrac de Masredon

Jean Louis Poumayrac de Masredon (1733-1810) est garde du corps du roi vers 1755-1760.
En 1759, il épouse Marie Thérèse Roger de Cabanes, d'une famille de la bourgeoisie de Saint-Pons, propriétaire du château de Cabanes (Courniou).

Par cette alliance, la famille Poumayrac est liée à la région de Saint-Pons-de-Thomières :
Leur fille Jeanne Poumayrac de Masredon (1760-1819) se marie avec Jacques Louis Azais (1754-1813), un négociant Castrais. Ils ont un fils, Jean Martial Azais (1794-1863), marié à sa cousine germaine Eléonore Poujade de Ladevèze (1796-1860), héritière du château de Cabanes; Azais est député de Saint-Pons pendant la monarchie de Juillet.

Château de Cabanes, près de Courniou
Château de Cabanes, près de Courniou

Pierre Antoine Louis Euremond Poumayrac de Masredon (1770-1851) , fils aîné de Jean Louis et Marie-Thérèse de Roger de Cabanes est avocat.
Il achète au début du 19ème siècle le château de Caylus, à Rouairoux (Tarn), et devient maire de la commune.
De son mariage en 1801 avec Jacquette Marthe de Paulo de Lacroix, est né :
Charles Poumayrac de Masredon (1803-1877), qui épouse en 1825 Pauline Delaur de La Lauzade (d'où postérité).

(A noter au 18ème siècle de nombreux mariages avec la petite noblesse locale, comme les Dumas ou Belloc qui ne concerne pas la région de Saint-Pons)


La branche anoblie : Poumayrac de Rieuvergnet

Du mariage de Joseph Poumayrac-Rieuvergnet et Anne Françoise de Belloc sont nés plusieurs enfants, entre autres :
- Jean Louis Casimir Dominique Sauveur Poumayrac de Rieuvergnet (1783-1854)
Magistrat, il est notamment procureur au tribunal de Lavaur. A plusieurs reprises il est maire de Lacabarède. Il est anobli en 1827, pendant la Restauration.
Le 23 octobre 1821 il épouse Gabrielle Albine de Martrin-Donos, fille de Marc et Marie Magdeleine Joséphine de Gros d'Homps.

Domaine de La Ranquière (ayant appartenu aux Poumayrac de Rieuvergnet)
Domaine de La Ranquière (ayant appartenu aux Poumayrac de Rieuvergnet)

Le couple a deux fils, toujours présents dans la région à la fin du 19ème siècle :
- Louis de Poumayrac-Rieuvergnet (1823-1880), maire de Lacabarède en 1852-1853 et
- le "comte" Alfred de Poumayrac (1824-1900), maire de Rouairoux de 1884 à 1888.

- Marcellin Joseph Poumayrac (1788-1861), un des fils cadets de Joseph Poumayrac-Rieuvergnet et Anne Françoise de Belloc, donne la branche Poumayrac, installée dans le Minervois, qui suit.


La branche Poumayrac installée dans le Minervois

Marcellin Joseph Poumayrac-Rieuvergnet, fils cadet de Joseph et Anne-Françoise de Belloc est né à Lacabarède en 1788.
Il est d'abord élève de l'école de Sorrèze, puis poursuit des études de droit.
Il est nommé en 1818 juge d'instruction au tribunal de Saint-Pons.

Le domaine du Bouys, commune de  Minerve
Le domaine du Bouïs, commune de Minerve

Il épouse le 22 novembre 1819, à Béziers, Emilie Payre (1796-1876). En 1822, il achète à la famille de Michelet le domaine du Bouys dans la commune de Minerve (Hérault); ce domaine appartient toujours à ses descendants.
Il est décédé à Saint-Pons le 25 avril 1861, à l'âge de 73 ans.
Il a eu, entre autres enfants :

1) - Léontine Poumayrac-Rieuvergnet, née en 1823 à Saint-Pons, mariée en 1844 à Justin de Bonne, avocat bâtonnier au barreau de Saint-Pons, fils de Félix de Bonne sous-préfet de l' arrondissement de Saint-Pons sous la Restauration, et de Marie de Fleyres.

2) - Ernest Joseph Marie Poumayrac, né en 1825 à Saint-Pons, célibataire, maire de Minerve, décédé au Bouis en 1880.

3) - Emile Léon Poumayrac-Rieuvergnet, né en 1827 à Saint-Pons, marié en 1853, à Cesseras, avec Rose Pitorre, décédé "audit château de Bouïs" en 1876, d'où deux filles :

- Gabrielle (1854-1914/), épouse son cousin, Léon de Bonne (1848-1908), fils de Justin de Bonne et Léontine Poumayrac-Rieuvergnet,
- Marie Elisabeth (1856-1950), épouse Jules Grulet.
4) - Henry Gabriel Poumayrac, né en 1830 à Saint-Pons, magistrat , héritier du domaine du Bouys. De son mariage, en 1864, avec Valentine Laetitia Beauguil, fille d'un médecin d'Olonzac, sont issus :
- Henry Marie Joseph Poumayrac, né en 1865 à Olonzac, marié en 1893 à Anna Guilhaumon, de La Caunette. Il est l'ayeul des Poumayrac de La Caunette et de la "ferme auberge du Bouys" à Minerve - et notamment de Georges Poumayrac (1894-1970), conteur de légendes du Minervois.

- Alphonse Marie Marcellin Poumayrac (1868-1935), médecin-major des troupes coloniales, décédé au Bouïs.


Poumayrac de la Feuillade, à Labastide-Rouairoux

Maurice Poumayrac (1708-1787) est le fils cadet de Jean Pierre Poumayrac et Anne Sabrier.
Après des études à l'Université de Toulouse, il est bachelier en droit. Sa vie se déroule alors dans le diocèse de Saint-Pons :
En 1736, il épouse Marguerite d'Alquier, originaire des environs de Labastide-Rouairoux. Celle-ci reçoit en dot le domaine de La Feuillade (actuelle commune des Verreries-de-Moussans) et Maurice se fait désormais appeler Poumayrac de La Feuillade.

Les environs du hameau de La Feuillade
Les environs du hameau de La Feuillade

Le couple a au moins quatre filles :

- Jeanne, née en 1737, qui épouse François Vidal, d'où au moins un fils Pierre (1778-1816) , décédée "dans son domicile à La Feuillade" le 14 juillet 1807,
- Marie, née en 1739, décédée célibataire en 1807 à Labastide-Rouairoux,
- Anne Izabeau, née en 1741, décédée à l'âge de 18 ans,
- Marguerite, née en 1743, décédée en 1754.
A cette époque, Maurice Poumayrac est viguier ou juge à La Salvetat. Son épouse y décède le 28 juillet 1745.
En décembre 1746, Maurice Poumayrac devient notaire royal, d'abord à La Salvetat.
En 1747, il s'installe à Labastide-Rouairoux où il conserve son étude notariale jusqu'en 1781.

Il se remarie en 1748 avec Jeanne de Belloc, fille de noble Marc de Belloc et Marianne d'Albié. Le couple a une dizaine enfants, dont :

- Jean Félix Maurice, premier fils, en 1748 (postérité inconnue),
- Julie Louise Elisabeth, née en 1750 (vivante en 1769),
- Marguerite, née en 1751, qui fait un mariage tardif en 1801 avec Jean Fort, un maître de musique demeurant à Labastide-Rouairoux, décédée le 10 juillet 1820 à Saint-Pons.
- Louise, née en 1752 (Jeanne Poumayrac, sa soeur est sa marraine),
- Etienne, né en 1754, décédé à l'âge de 5 ans,
- Marie Anne Josephe, mariée en 1782 avec Jean Rimbaud, de Lespinassière (Aude),
- Marie Rose, née en 1758, mariée en 1782 à Pierre Faure, de Saint-Pons-de-Thomières (fils de Guillaume et Françoise Peyronnet), d'où au moins un fils : Joseph Pierre Maurice Faure, en 1783; décédée le 27 janvier 1832 à Saint-Pons
- Félicie, née en 1762, qui épouse en 1786 Me Antoine Pomayrol, notaire de Saint-Pons-de-Thomières, décédée le 27 décembre 1798.
- Pierre Louis Victorin Pascal, né le 23 mars 1769 (postérité inconnue).

Me Poumairac a également exercé les fonctions de garde marteau de la maîtrise des eaux et forêts de Saint-Pons pendant plusieurs années.
Il est décédé le 13 décembre 1787 dans son domaine de La Feuillade, à l'âge de 80 ans.


[ACCUEIL] [LIEN] [GITE DE FRANCE DE L'HERAULT] [COMPLETER ou CORRIGER CETTE PAGE]