Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Mgr Pierre Ravot
Evêque schismatique de Saint-Pons (1397 à 1408)

Blason de Mgr Vital de Mauléon L'épiscopat de Pierre Ravot est marqué par le Grand Schisme d'Occident qui déchire l'Eglise catholique.

Deux prétendants revendiquent la papauté :
- d'un côté le "pape d'Avignon" Benoit XIII, dont l'autorité est pleinement acceptée en France jusqu'en 1398,
- de l'autre le "pape Romain" non reconnu par le clergé Français.

Pierre Ravot est nommé à l'évêché de Saint-Pons le 3 décembre 1397 par Benoit XIII "pape d'Avignon", dont il est très proche (Mgr Ravot succède à Aimon Séchal) .

Quelques mois plus tard, en 1398, le clergé de France remet en cause l'obédience de Benoit XIII .
Pendant les dix années suivantes, l'autorité de Benoit XIII est progressivement réduite ; en 1403, il est assiégé et doit fuir Avignon . Après 1408, Benoit XIII est considéré en France comme un antipape.

Sacre de Benoit XIII en 1394


Mgr Pierre Ravot reste pourtant un de ses plus fidèles partisans en France.
Pour le récompenser, Benoit XIII le nomme en 1403 archevêque de Toulouse, ce qui donne lieu à des affrontements meurtriers lors de sa tentative d'installation à la cathédrale Saint-Etienne.

En 1404, Mgr Pierre Ravot dirige la délégation de prélats, envoyé par Benoit XIII et qui tentent de négocier avec "le pape Romain" Boniface IX.

Le 22 septembre 1408, Pierre Ravot est encore promu cardinal par Benoit XIII, cette nomination n'est pas reconnue en France.

Le 21 octobre 1408, le concile national de France réuni à Paris déclare Mgr Pierre Ravot partisan notoire et complice de l'antipape Benoit XIII, le qualifie de schismatique et hérétique et le prive tous les bénéfices qu'il en a reçu.
Le roi Charles VI impose alors la nomination de Geoffroi de Pompadour pour le remplacer à Saint-Pons.
Pierre Ravot décède quelques mois plus tard en 1409.

[ACCUEIL] [EMAIL] [GITE PRÈS DE SAINT-PONS] [Le site de référence : HERALDIQUE EUROPEENNE]