Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Le château de Pardailho

Le centre historique de la seigneurie de Pardailhan se situe à l’origine au hameau de Pardailho, dans un site austère, qui a conservé les ruines de l’antique château fortifié et de l’ancienne église.

Lors de la croisade des Albigeois au 13ème siècle, la seigneurie et le château de Pardailho, dépendant du vicomte de Minerve sont confisqués et attribués à la famille de Thurin, un chevalier croisé . La Terre de Pardailhan est tenue sous "la coutume de Paris", comme toutes les terres alors annexées : «terres confisquées pour crime d’hérésie et après faydiment et inféodées par le comte de Montfort aux barons et chevaliers francigènes d’oultre-loire.»

A la fin du 14ème siècle, le domaine royal, usant de son droit de "prélation", récupère une part de la seigneurie ; Le sénéchal de Carcassonne nomme un châtelain royal au château de Pardailho,jusqu'au milieu du 15ème siècle.En 1540, le château est en ruines.
L'église paroissiale Notre-Dame et sa chapelle Sainte-Euphémie sont utilisées jusqu'en 1752, transférées par la volonté du baron de Pardailhan près de son château au hameau de Ponguiraud .

Le site aujourd'hui surnommé Sainte-Euphémie permet de découvrir les ruines de l'église Notre-Dame et sa chapelle de Sainte-Euphémie (en bas à droite sur la photo), les restes du presbytère (en bas à gauche), et au sommet quelques traces de murets arrasés du château.

[ACCUEIL DU SITE] [LIENS du PARDAILHAN] [REAGIR !] [GITE HERAULT]