Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Le navet du Pardailhan, en conserve
une production de L.F. Tronc

Vers 1885, Louis Tronc, propriétaire viticole à Saint-Chinian et négociant inventif, investit dans la fabrication et la commercialisation de légumes en conserve.
Il propose deux types de produits : la tomate et le navet du Pardailhan.

Navets du Pardailhan

Il est difficile de savoir combien de temps cette production a duré.
En 1885, il se rapproche de maisons d'exportation à destination de l' "Egypte, Syrie, Palestine, Grèce, Rhodes, Chypre, Candie" et d'un importateur britannique, sans que l'on puisse établir si ces projets se concrétisent.

Navets du Pardailhan
Lettre de Louis Tronc (1895)

Ces produits obtiennent de nombreuses récompenses aux concours et expositions universelles (il est impossible de déterminer quels prix concernent particulièrement les conserves de navets).

Navets du Pardailhan
Lettre d'un négociant britannique

Au retour de l'Exposition universelle de 1900, Louis Tronc est victime d'un accident vasculaire cérébral et cesse ses activités.

L'aventure du navet en conserve se poursuit de nos jours avec la Maison Cabrol de La Salvetat qui commercialise un plat cuisiné à base de navets de Pardailhan.

Remerciements à M. Maurice Tronc, petit-fils de Louis Tronc pour ces renseignements donnés en 1994

[ACCUEIL DU SITE] [GITE DE FRANCE DE L'HERAULT] [E-MAIL]