Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Fortifications d'Olonzac
durant les guerres religieuses du 17ème siècle

Louis Blazin érudit local et maire d'Olonzac décrit dans son ouvrage "Le Minervois et la commune d'Olonzac" l'amélioration des fortifications d'Olonzac, durant les guerres religieuses du 17ème siècle.

Les habitants d'Olonzac décident d'augmenter la puissance défensive de leurs murailles.

Comme leurs aînés de 1371 et de 1422, tous unis pour la cause commune, ils construisent avec des blocs de rochers en amont du Marquisat une solide chaussée à la rivière d'Ognon, creusent un canal de 1,750 m. à travers leurs terrains et, dans leur propre fonds, faisant suite au canal, entourent les remparts d'un fossé large de 12 m. et profond de 3 m. : 65,000 m3. de terre sont déblayés !

A la moindre alerte, la vanne disposée à la naissance du canal est levée, et les eaux, déviées par la chaussée de leurs cours naturel, passant dans le canal, viennent remplir les fossés; une nappe d'eau large et profonde protège, dès lors, les murailles elles-mêmes, obstacle redoutable pour l'assaillant.
La différence de niveau fut immédiatement mise à profit, et un moulin hydraulique à blé fut construit sur le bord des fossés, au point terminus du canal dit Béal.

La Charte de 1673 relate ainsi cet acte considérable : "Demesme appartient à la dite communauté, les fossés qui ont esté faicts du propre fonds des habitants pendant les guerres civilles pour fortifier le dit lieu."

Le Minervois et la commune d'Olonzac, par Louis Blazin

[ACCUEIL] [PLAN DU SITE] [CORRESPONDRE] [GITE MINERVOIS]