Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

La noblesse du Saint-Ponais

A la fin de l'Ancien Régime, la noblesse Saint-Ponaise est d'origine toute récente et remonte en général au début du 17ème siècle, ou à la fin du 16ème siècle. Pour la plupart, il s'agit de bourgeois qui vivent noblement, achètent un fief ou un "bien noble", plus rarement un office anoblissant et qui finissent par s'agréger à la noblesse.

"Il n'y a jamais eu à Saint-Pons, à aucune époque, si ce n'est dans des circonstances passagères et pour des périodes très courtes, aucune variété de noblesse [...]

Saint-Pons n'eut guère dans les premiers rangs de la société que des bourgeois dont l'origine fut obscure et modeste et qui, nés routuriers, le demeurèrent malgré toute l'ambition qu'ils pouvaient avoir d'atteindre à la noblesse. [...]
Ils durent se contenter de prendre de faux airs de nobles tout comme nos voisins de La Salvetat se donnèrent de faux airs d'académiciens.


Rue de Villeneuve à Saint-Pons: la rue des nobles d'après Joseph Sahuc
(en fait la noblesse occupe des logements souvent modestes dans toute la ville mage)

[...] Et nous trouvons à la fin du 17ème siècle, les arrière-petits-fils de forgerons, teinturiers ou cordonniers devenus, par leur assiduité et leurs alliances, chefs de compagnie d'armes.
Transformation toute à l'honneur de ces familles et qui serait entièrement digne d'éloges si on ne sentait qu'elle est imprégnée d'un grain de vanité et d'un secret désir de noblesse au fur et à mesure que la notoriété de la famille s'accroît."

Extrait de "Familles nobles et bourgeoises de Saint-Pons"
Par Joseph Sahuc, historien local (en 1907)


Les familles nobles du Saint-Ponais:
De Treil de Pardailhan, De Villeneuve, De Portes, de Raynaud, de Planque, de Bonne, De Cabrol, De Riols de Fonclare