Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Mariage de Marcellin Poumayrac-Rieuvergnet et Emilie Payre
le 22 novembre 1819



L' an mil huit cent dix neuf, et le vingt-deux novembre après midy, dans l'hôtel de ville de Béziers, troisième arrondissement du département de l'Hérault,
acte de mariage de

Monsieur Joseph Marcellin Poumayrac Rieuvergnet,
juge d'instruction du tribunal de première instance de l'arrondissement de Saint-Pons, département de l'Hérault,
domicilié à Saint-Pons,
né à La Cabarède, département du Tarn, le neuf février mil sept cens quatre vingt huit,
fils légitime et majeur de feu Monsieur Joseph-Anne-Marie Poumayrac-Rieuvergnet, et de vivante dame Jeanne de Belloc, domiciliée à La Cabarède,
d'une part,

et Demoiselle Marie-Margueritte-Jacquette-Emilie Payre,
née à Béziers, le premier février mil sept cens quatre vingt seize,
y domiciliée,
fille légitime et majeure de feu Monsieur Etienne-Joachim Payre, propriétaire foncier, et de vivante dame Margueritte Calvet, domiciliée à Beziers,
d'autre part,

[...]
Les époux présents ont déclaré prendre en mariage, M. Poumayrac-Rieuvergnet, la demoiselle Payre, et cellecy, M. Poumayrac-Rieuvergnet,

En présence de M.M. Celestin Payre, propriétaire, âgé de vingt-trois ans, domicilié à Béziers, frère de l'épouse,
Victor Capdeville, son beau-frère, âgé de vingt-quatre ans, domicilié à Béziers,
Henri Poumayrac-Rieuvergnet, frère de l'époux, âgé de vingt-huit ans,
et Eurémond Poumayrac-Rieuvergnet [Poumayrac de Masredon], propriétaire foncier, son cousin germain, ces deux derniers domiciliés à La Cabarède.

En présence encore, et du consentement, exprès de la mère de l'épouse.

Et du consentement exprès de la mère de l'époux, représenté par Monsieur Jean-Louis-Dominique-Sauveur Poumayrac-Rieuvergnet, son fils aîné, docteur en médecine, habitant du dit Lacabarède,
lequel, en vertu de la procuration consentie en sa faveur par la dite dame sa mère, le six novembre courant, devant Maître Lecamus, notaire royal du canton de Saint-Amans, a donné au nom de sa ditte mère, le consentement au présent mariage [...],

Après quoy, nous Charles-Etienne-Raymond Gloutines, premier adjoint à la mairie, faisant les fonctions d'officier public de l'état civil,
avons prononcé, au nom de la loi, que les époux sont unis en mariage, et avons fait lecture du présent aux parties et aux témoins,
et ont les époux, la mère de l'épouse, le procureur fondé de la mère de l'époux, et les témoins, signé le présent, avec nous officier public.

registres d'état civil de Béziers

[ACCUEIL DU SITE] [E_MAIL] [GITE DE FRANCE DANS L'HERAULT]