Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Mariage de René de Treil de Pardailhan et Marie Ernestine Sidonie Paulmier
le 19 novembre 1892, à Paris



L'an mil huit cent quatre vingt douze, le dix-neuf novembre, à trois heures du soir,
Acte de mariage de Henri François René de Treil de Pardailhan,
né à Autricourt (Côte d'Or), le 18 octobre 1862,
propriétaire, y demeurant, avec ses père et mère,
fils majeur de Louis Charles, Arthur, baron de Treil de Pardailhan, et de Marie Thérèse Legay d'Arcy, son épouse, propriétaire, non présents, et consentants,

Et de Delle Marie Ernestine Sidonie Paulmier,
née à Randonnai (Orne), le quatre décembre mil huit cent soixante cinq,
sans profession, demeurant avec sa mère, 12 boulevard des Invalides, avant, 17 rue de l'Assomption,
fille majeure de Gabriel Marie Gustave Paulmier, et de Marie Fontaine, sa veuve, propriétaire, présente et consentante.

Dressé par nous, Charles Risler, maire, officier de l'Instruction publique, officier de l'état civil du septième arrondissement de Paris, qui avons procédé publiquement, en la mairie à la célébration du mariage, dans la forme suivante :
après avoir donné lecture aux parties, de leurs actes de naissance, du consentement des père et mère du futur passé devant Me Laumendais, notaire à Belan (Côte d'or), le treize du courant;
de l'acte de décès du père de la future;
des publications faites en cette mairie, à Autricourt, et au seizième arrondissement, les dimanches six et treize courant, sans opposition;
toutes les pièces duement paraphées;
et du chapitre du code civil, sur les droits, devoirs des époux;
après avoir interpellé les futurs et la mère de la future, qui ont déclaré qu'il a été fait un contrat de mariage, aujourd'hui, devant Me Tollu, notaire à Paris, qui en a délivré certificat à nous produit,
nous avons demandé aux futurs s'ils veulent se prendre pour époux, et chacun ayant répondu affirmativement, nous avons prononcé, au nom de la loi, que Henri François René de Treil de Pardailhan, et Marie Ernestine Sidonie Paulmier, sont unis en mariage.

En présence de MM Albert Mirleau de Neuville, comte de Belle-Isle, officier de cavalerie retraité, au château de Lilly (Eure), médaillé militaire, âgé de cinquante un ans, cousin de l'époux;
Alfred, baron de Saint-Priest, ancien préfet, rue de Courcelles, 75, chevalier de la Légion d'honneur, âgé de soixante-trois ans, cousin;
Charles Paulmier, député, 67 avenue des Champs-Elysées, âgé de quarante quatre ans, cousin de l'épouse [député du Calvados de 1885 à 1907, bonapartiste rallié à la République];
Pierre Mathieu Bodet, ancien ministre des Finances, rue de la Ville de l'Evêque, 1, 75 ans, chevalier du dit ordre, ["bonapartiste indépendant" sous le Second Empire, puis "républicain modéré" de centre droit, sous le 3ème République]
témoins qui ont signé avec les époux, la mère de l'épouse, et nous, après lecture.

registres d'état civil de Paris (7ème)

[ACCUEIL DU SITE] [E_MAIL] [GITE - HERAULT] [TREIL DE PARDAILHAN]