Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Mariage de François de Treil de Pardailhan avec Louise Bourguignon de St-Martin
le 1er juillet 1838, à St-Pons



L'an mil huit cent trente huit, et le premier juillet, neuf heures du soir,
par devant nous Alexis Sompayrac, adjoint de la mairie de la ville de St-Pons, chef lieu d' arrondissement, département de l'Hérault,
sont comparus dans la maison d'habitation de Madame Bourguignon de St-Martin, les portes ouvertes,

Monsieur François, Joseph, Martial de Treil de Pardailhan,
âgé de trente sept ans, suivant son extrait d'acte de naissance rectifié à moi remis,
propriétaire, à St-Pons, domicilié à La Caunette,
veuf de dame Julie, Henriette Roze, sans profession, décédée à Paris, le vingt six août mil huit cent trente trois, suivant l'extrait mortuaire rapporté, majeur,
fils de Monsieur Jean, Alexandre, Vincent de Paul de Treil, comte de Pardailhan, propriétaire, décédé le dix neuf septembre de l'an mil huit cent vingt-deux, suivant l'extrait mortuaire rapporté,
et de dame Marie, Magdelaine Gross, âgée de soixante-trois ans, sans profession, veuve de ce dernier, domiciliée au dit lieu de La Caunette, absente, ayant donné son consentement au présent mariage, suivant l'acte reçu par Maître Sompayrac, notaire à St-Pons le premier du courant rapporté, lequel demeurera annexé au présent acte, après l'avoir revêtu dans le délai légal de la formalité de l'enregistrement, formalité qui n'a pu être remplie, le présent jour étant fixé et vu qu'il y a urgence

et demoiselle Louise Thérèse Antoinette Bourguignon de St-Martin,
âgée de vingt-huit ans, suivant l'extrait de naissance à nous remis, sans profession, née et domiciliée en la présente ville, majeure,
fille de feu Monsieur Bourguignon de St-Martin, Paul, César, André Guillaume, ancien capitaine de cavalerie et chevalier de St-Louis, décédé à Toulouse, le treize mars de l'an mil huit cent trente sept, suivant l'extrait mortuaire, rapporté,
et de dame Marguerite, Victoire, Antoinette Decazes, âgée de cinquante-huit ans, sans profession, veuve de ce dernier, domicilié à St-Pons, ici présente et consentante,

lesquels nous ont requis de procéder à la célébration du mariage projeté entre eux, et dont les publications ont été faites les dimanches dix-sept et vingt-quatre même mois, à la mairie de La Caunette, suivant le certificat de publication rapporté, aucune opposition au dit mariage ne nous ayant été notifiée.

Faisant droit à leur réquisition, après avoir donné lecture des pièces rapportés, du chapitre six du titre du code civil intitulé du mariage,
avoir demandé au futur époux et à la future épouse s'ils veulent se prendre pour mari et pour femme, chacun d'eux ayant répondu séparément et affirmativement,
déclarons au nom de la loi que Monsieur François, Joseph, Martial de Treil de Pardailhan et demoiselle Louise Thérèse Antoinette Bourguignon de St-Martin sont unis par le mariage.

De quoi avons dressé acte en présence de Messieurs Justin de Bonne, âgé de soixante-quatre ans, chevalier de St-Louis, cousin par alliance de l'époux, Alexandre Guiraud, âgé de soixante-cinq ans, propriétaire, cousin de l'époux, Martial Azais, âgé de quarante six ans, membre de la Chambre des députés, président du Tribunal de St-Pons, chevalier de la Légion d'Honneur, ami de l'époux, et Monsieur le Vicomte de Raynaud Auguste, âgé de quarante sept ans, cousin de l'époux,

Et après avoir donné lecture aux parties et aux témoins des pièces ci-dessus mentionnée et du présent acte, nous sommes signé avec les époux, la mère de l'épouse et les quatre témoins, les trois premiers témoins domiciliés à St-Pons et le quatrième à La Salvetat.

[ACCUEIL DU SITE] [E_MAIL] [GITE DE FRANCE - HERAULT] [TREIL DE PARDAILHAN]