Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Mariage d'Auguste d'André et Elisabeth d'Auberjon
le 18 décembre 1796, à Gramazie


Aujourd'hui vingt huit frimaire an cinquieme de la République française une et indivisible à dix heures du matin,
par devant moi François Bataille, agent municipal de la commune de Gramazie, département de l'Aude, chargé de recevoir les actes destinés à constater les naissances, les mariages et les décès des citoyens,
sont comparus dans la maison commune pour contracter mariage,
d'une part, Joseph Auguste d'André, agé de vingt-cinq ans, propriétaire,
domicilié dans la municipalité d'Azillanet département de l'Hérault,
fils de feu Joseph d'André et Jeanne Hélène Henriette Amieux de d'André, domiciliée dans la susdite municipalité d'Azillanet,

d'autre part, Jaquette Marquette Elisabeth d'Auberjon âgée de dix-huit ans,
fille de feu Antoine d'Auberjon et de Jeanne Marie Dustou du lieu de Gramazie, département de l'Aude,

lesquels futurs conjoints étaient accompagnés de François Amieux, Alexandre Jérome Casimir d'André, Jean Antoine Paul Serge d'Auberjon, et Germain Marcel d'Auberjon, le premier oncle, le second frère du futur époux et les deux autres frères de la future épouse,

moi, François Bataille, après avoir fait lecture, en présence des parties et des dits témoins,
1°) de l'acte de naissance de Joseph Auguste d'André, en date du dix décembre mil sept cent soixante sept qui conste qu'il est né le huit même mois à Azillanet, département de l'Hérault, du légitime mariage entre feu Joseph d'André et Jeanne Hélène Henriette Amieux de d'André ci-dessus dénommés;
2°) de l'acte de naissance de Jaquette Marquette Elisabeth d'Auberjon, âgée de dix huit ans , née du légitime mariage entre feu Antoine d'Auberjon et Jeanne Marie Dustou;
3°) du consentement écrit de la dite Jeanne Marie Dustou vve d'Auberjon;
4°) de l'acte de publication de promesse de mariage [...]

J'ai prononcé au nom de la loi que Joseph Auguste d'André et Jaquette Marquette Elisabeth d'Auberjon sont unis en mariage;
et j'ai rédigé le présent acte, que les parties et les témoins ont signé avec moi.
fait en la maison commune de Gramazie les jours et mois an ci dessus

registres paroissiaux de Gramazie (Aude)

Concernant la famille d'Auberjon, et particulièrement les parents d'Elisabeth :
"Antoine d’Auberjon, seigneur de La Chevalinière. (v 1737-1782) Dans le dernier quart du XVIIIe siècle, Antoine, né vers 1737, est le seul descendant mâle de la lignée. Entré jeune dans les armes, il est lieutenant de Milice (1746), sous-lieutenant au régiment de Monaco (1746), lieutenant (1751) et capitaine au régiment des Flandres (1755). Il participa aux batailles de Rocourt (11/10/1746 contre les autrichiens) et de Lauffeld (02/07/1747 contre écossais et hollandais). En 1771, il prend son congé de retraite et est fait chevalier de Saint-Louis. Après avoir hérité du domaine de Gramazie, acheté par son arrière-grand-père Raymond, il hérite également, cette même année, du domaine de la Chevalinière à la faveur du testament de son oncle François d’Orbessan. Il se marie le 6 juillet 1772 à Limoux, paroisse Saint-Martin avec Jeanne-Marie Duston, baptisée le 6 février 1749 à la paroisse Saint-Martin de Limoux, fille de Jean Duston, secrétaire du roi, fabricant et marchand drapier à Limoux, seigneur de Saint-Martin, et de Marie Rouch." d'après le blog: abedehem.blogspot.fr.

[ACCUEIL DU SITE] [PLAN DU SITE] [E-MAIL] [GITE DE FRANCE DE L'HERAULT]