Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Généalogie de la famille de Treil de Pardailhan

Descendance de Joseph de Treil et Marie Azais :

Joseph de TREIL
né vers 1681,
marié en 1708 à Marie AZAIS (1687-1764),
conseiller secrétaire du roi en la chancellerie près de la cour des comptes aides et finances de Montpellier (de 1756 à 1779 - mort en charge),
seigneur de La Caunette et Aigne (Hérault),
décédé en 1779 à Saint-Pons-de-Thomières,
d'où :
Marianne de TREIL
née en 1709 à Olargues,
mariée en 1727 à Mathieu PRADIER, marchand fabricant à Clermont-l'Hérault, puis inspecteur général du commerce (de 1746 à 1761),
décédée en ..
d’où entre autres enfants :
Jeanne PRADIER
née en 1731,
mariée en 1748, à Clermont-l'Hérault, avec Jean PELLETAN (1711-1784), marchand fabricant de Clermont,
décédée en 1750,
d'où un fils:
Mathieu PELLETAN,
en 1749, à Clermont-Lodève
interdit de gestion de ses biens en 1774 "pour cause de dissipation", et deshérité.
Mathieu PRADIER
à Saint-Pons en 1732,

Rose Monique PRADIER
à Saint-Pons en 1734,

Joseph DE TREIL D’ORNAC
en 1713 à Olargues,
chanoine du chapitre de Saint-Pons, seigneur prieur de Saint-Broing en Bourgogne, seigneur prieur du Chambon au diocèse du Puy,
décédé à Saint-Pons en 1787.

Agathe TREIL
née en 1712 à Olargues,
mariée en 1731 à Jean-Pierre DELECOULS
décédée en ..
d’où 10 enfants, dont 6 morts en bas-âge :

Jean-Pierre DELECOULS
né en 1732 à Albi, décédé en 1800
chanoine du chapitre de Saint-Pons, prêtre réfractaire.

Joseph DELECOULS
à Albi le 15 janvier 1743,
marié en 1769 à Jeanne MAZARS,
avocat, consul d’Albi, maire d’Albi (Ancien Régime)
procureur-syndic du département du Tarn
[en savoir plus].

Jean Pons Victor DELECOULS DE LEVIZAC
à Albi le 4 janvier 1745 – décédé à Londres en 1813
vicaire général du diocèse de Saint-Omer, émigré, écrivain
« l’abbé de Lévizac »
[en savoir plus]

Agathe DELECOULS
née à Albi en 1751
mariée en 1767 à Jean GUIRAUD
négociant fabricant de Saint-Pons, et maire de Saint-Pons
[en savoir plus sur les Guiraud, de Saint-Pons]
décédée à Saint-Pons le 17 octobre 1821.

Jean Antoine DE TREIL DE PARDAILHAN
en 1714 à Olargues,
docteur en Sorbonne, chanoine du chapitre de Saint-Pons, archidiacre, prêtre réfractaire, vicaire général de l’Evêque de Montpellier lors du Concordat, dit «l’abbé de Pardailhan»
décédé à Saint-Pons le 1er fructidor an 13.
[en savoir plus]

François DE TREIL DE PARDAILHAN
à Olargues le 22 octobre 1715,
marié à Paris avec Jeanne RAGON en 1752,
avocat, conseiller secrétaire du Roi près la chancellerie de Montpellier, seigneur-baron de Pardailhan, seigneur de La Caunette, Aigne et autres lieux,
décédé à Saint-Pons le 25 septembre 1805.
[en savoir plus]
d’où 8 enfants dont 3 morts en bas-âge :

Louise Marie DE TREIL DE PARDAILHAN
née le 19 août 1753 à Paris (acte de baptême le 21 août à l'église Saint-Nicolas-des-Champs),
morte en nourrice en 1754 à Noisiel (Seine-et-Marne).

Thomas-François DE TREIL DE PARDAILHAN
en 1754 à Paris,
marié en 1782 à Charlotte GAUTIER DE VINFRAIS ,
mousquetaire, lieutenant-colonel d’infanterie, maitre d’hôtel du roi,
dernier seigneur de Pardailhan
député de Paris à la Législative (1791-1792), maire de Pardailhan (1815-1822),
décédé au château de Pardailhan le 2 août 1822.
[en savoir plus],
d'où :

Hippolyte DE TREIL DE PARDAILHAN (1783- 1813),

Alexandre DE TREIL DE PARDAILHAN (1785-1859)
chevalier de Malte, commissaire des guerres adjoint, à la Grande Armée, Maître d'hôtel de Louis XVIII et Charles X,
marié en 1835 à Caroline de MIRLEAU DE NEUVILLE (1808-1882),
d'où un fils :

Arthur DE TREIL DE PARDAILHAN (1836- 1909)
marié, en 1861, à Marie Thérèse LEGAY D'ARCY ,
d'où un fils :
René DE TREIL DE PARDAILHAN (1862-1949)
maire d'Autricourt (de 1896 à 1912),
capitaine de cavalerie (réserve), chevalier de la Légion d'honneur (1923),
marié, à Paris, le 19 novembre 1892, avec Marie Ernestine Sidonie PAULMIER (1865-1922),
séparation de corps et de biens par un jugement du tribunal de Châtillon-sur-Seine du 25 octobre 1899,
divorce prononcé par un jugement du tribunal de Châtillon-sur-Seine du 27 octobre 1909,
remarié, le 16 mars 1925, à Dijon, avec Louise DESPIN (1861-19..), veuve du comte Louis Nicolas DE MORETON CHABRILLAN,
doit céder le château d'Autricourt à son cousin François de Treil de Pardailhan, vers 1910,
sans postérité.

Monique DE TREIL DE PARDAILHAN
née le 9 janvier 1756 à Saint-Pons,
mariée le 25 avril 1775 avec Joseph Alexandre DE PLANQUE , seigneur de Fraïsse, originaire de La Salvetat
décédée au château de La Caunette le 19 septembre 1822.

Louis Pons DE TREIL DE PARDAILHAN
né le 12 mai 1759, à Saint-Pons, décédé en bas-âge.

Alexandre DE TREIL DE PARDAILHAN
le 9 janvier 1762 à Saint-Pons – marié le 9 mai 1792, en Allemagne, à Maria Barbara GROSS
chanoine du chapitre de Saint-Pons, garde du corps du roi, officier émigré,
sous-préfet de Saint-Pons
décédé au château de La Caunette le 19 septembre 1822
[en savoir plus]
[ voir sa descendance complète]
d'où notamment , la branche subsistante des Treil de Pardailhan :

- Jean Paul Fulcrand Ambroise TREIL DE PARDAILHAN
le 4 avril 1803 à Saint-Pons,
employé aux contributions indirectes, à Auch,
marié le 29 mars 1834 à Paris (1er) avec Marie-Angélique CLEMENS DE GRAVESON (/1805-1883),
décédé le 28 octobre 1835 à La Caunette,
d’où un enfant:
- Dieudonné TREIL DE PARDAILHAN
le le 13 décembre 1835 à La Caunette,
employé à la Compagnie des chemins de fer de l'Ouest , à Paris,
marié le 16 novembre 1871, à Paris, avec Marie-Louise LEBESNEROIS,
décédé à Paris le 8 octobre 1879,
d'où trois enfants :
- Joseph François Marie TREIL DE PARDAILHAN
né le 8 décembre 1871, à Paris,
marié le 29 décembre 1910 à Paris (18ème) avec Alice FEIGE,
décédé le 21 juillet 1958 à Asnières (Hauts-de-Seine),
d'où :
Jean TREIL DE PARDAILHAN (1911-1972)
marié en 1946 à Marie-Madeleine VINCENTI,
d'où, la branche subsistante des Treil de Pardailhan.
Magloire DE TREIL DE PARDAILHAN
le 2 juin 1764,
étudiant en Sorbonne, chanoine, chapelain de Saint-Jean de La Caunette, prieur de Notre-Dame du Chambon,
décédé le 11 germinal an 2 (1794) à Saint-Pons.

Marie Françoise Monique DE TREIL DE PARDAILHAN
née le 2 janvier 1769, à Saint-Pons, décédée en bas-âge.

Marie Félicité DE TREIL DE PARDAILHAN
née à Saint-Pons en 1771,
mariée le 21 avril 1789 à Claude François DE VILLIERS, receveur des Fermes de Montpellier,
décédée le 23 février 1797, à Saint-Pons "au domicile du citoyen François Treil, son père",
d'où, trois fils :

François DE VILLIERS (1790-1847),
Marcellin DE VILLIERS (1793-18..),
Adrien DE VILLIERS (1796-1858).

Monique DE TREIL
née le 2 mai 1717 à Olargues,
mariée en 1738 à Jean-Marie AMBLARD, manufacturier de Saint-Pons
[en savoir plus sur les Amblard, de Saint-Pons]
décédée en 1763,
d’où 7 enfants dont 5 morts en bas-âge :

Rose AMBLARD dite AMBLARD DE PARDAILHAN
née en 1744
mariée en 1766 au Marquis Jean de VILLENEUVE - décédée en 1800
[en savoir plus]

Antoine DE TREIL DE LAVALLONGUE
en 1718 à Olargues,
marié en 1764 à Marguerite DE GAILLARD DE FROUZINS,
écuyer, receveur de la chambre à sel de Castres
décédé le 9 prairial an 5,
d’où une fille et plusieurs enfants morts en bas-âge :

Marie-Claire DE TREIL DE LAVALLONGUE
née le 29 janvier 1766 à Castres
mariée le 20 avril 1784 à son cousin germain Joseph Marie Dominique DE TREIL DE SAINT-MARTIAL
décédée le 27 août 1789.
Alexandre DE TREIL DE SAINT-MARTIAL
né en 1723 à Olargues,
marié le 16 février 1751 à Elisabeth ROBERT ,
officier au régiment de Custine,
décédé à Saint-Pons le 31 décembre 1759,
d’où un fils et plusieurs enfants morts en bas-âge:
Joseph Marie Dominique DE TREIL DE SAINT-MARTIAL
le 4 avril 1754 à Saint-Pons,
marié à Marie-Claire DE TREIL DE LAVALLONGUE en 1784,
capitaine de cavalerie, receveur de la chambre à sel de Castres,
décédé aux Tuileries le 10 août 1792
[en savoir plus]

[ACCUEIL DU SITE] [PLAN DU SITE] [E_MAIL] [GITE DE FRANCE DE L' HERAULT]