Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Famille Gairaud de Lasserre
_____________________

"D'azur, à un croissant d'argent,
au chef d'or, chargé d'un lion issant de gueules"

La famille Gairaud est "honorablement connue" à Saint-Pons-de-Thomières dès le 17ème siècle : Trois générations se succèdent, occupant des fonctions municipales dans la petite ville, ou administratives dans l'organisation du diocèse civil.
Marc-Antoine Gairaud est consul de Saint-Pons en 1644.
Son fils Antoine avocat au Parlement, nommé juge, occupe à son tour la fonction consulaire en 1684. Il est l' homme de confiance de Mgr de Montgaillard, l'évêque de Saint-Pons, qui le désigne pour remplir l'office de maire créé en 1692.

Gairaud de Lasserre
Requête de Gairaud de Lasserre, syndic du diocèse de Saint-Pons

Joseph Gairaud de Lasserre également juge à Saint-Pons, est syndic du diocèse, représentant les intérêts du diocèse civil de Saint-Pons face aux Etats du Languedoc.
En 1719, il épouse Jeanne Françoise d'Auxilhon, de la famille des barons de Sauveterre (Tarn).

De ce mariage, nait Joseph Antoine de Gairaud de Lasserre (1722-1780), qui épouse Thérèse de Mialhe.
Leur fils Maximilien (1764-1852) est adopté en 1810 par son cousin germain, le marquis Etienne Michel d'Auxilhon, qui est sans descendance.

Le château de Sauveterre
Le château de Sauveterre

Maximilien est dès lors connu sous le nom de Gairaud d'Auxilhon. Devenu propriétaire du château de Sauveterre, il n'hésite pas à relever le titre de marquis !

Notice généalogique

Marc Antoine Gairaud,
consul de Saint-Pons,
époux de Marie Fabre,
d'où :
- Suzanne Gairaud,
mariée à Saint-Pons, le 18 janvier 1678 avec Pierre de Brugairoux de Saint-Martial, d'où postérité.

- Antoine Gairaud de Lasserre,
juge et maire de Saint-Pons,
époux de Suzanne Claire de Fleyres,
décédé à Saint-Pons, le 13 mars 1729,
d'où :

- Jeanne Gairaud,
épouse de Jean Olivier de Gléon de Durban d'où :
Marie-Claire de Gléon de Durban,
mariée le 10 février 1739 à Saint-Pons avec Jean-Joseph de Fleyres.
- Joseph Gairaud de Lasserre,
juge de Saint-Pons en 1717, et syndic du diocèse,
marié en 1719 à Françoise d'Auxilhon - contrat du 7 octobre 1719 -,
teste devant Alauze à Saint-Pons le 16 juin 1747, décédé le 10 mai 1754 à Pépieux,
d'où
- Pierre Gairaud de Lasserre,
prieur de St-Martin-de-Larçon

- Jeanne Gairaud de Lasserre,
épouse de Jean Pierre Peyronnet, médecin de Saint-Pons, premier consul, et syndic du diocèse,
décédée à Saint-Pons le 13 décembre 1778,
d'où plusieurs enfants, dont :

Jean Joseph Peyronnet,
avocat en Parlement, demeure à Saint-Pons
marié à Marie Elisabeth Claire Amiel à Saint-Pons, le 10 juin 1783.

Pierre Peyronnet,
né à Saint-Pons-de-Thomières, le 11 mars 1766.

- Jean Joseph Gairaud de Lasserre,
né le 11 décembre 1722 à Saint-Pons,
avocat au Parlement,
marié en 1759 à Thérèse de Mialhe - contrat passé devant Roger, le 13 février 1759 notaire de Pépieux - (fille de Maximilien de Mialhe, ancien officier de Royal-artillerie et de Anne Thérèse de Hart)
décédé le 3 mai 1780,
d'où :
Maximilien de Gairaud d'Auxilhon,
à Pépieux (Aude), le 3 août 1764,
adopté par son cousin germain Etienne Michel d'Auxilhon en 1810,
marié en 1818 à Marie Pauline de Pins (fille d'Antoine Paul Joseph de Pins de Monségou et Marie Thérèse de Voisins d'Alzau),
d'ou postérité.

[E-MAIL] [GENEALOGIE TREIL DE PARDAILHAN]