Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Famille de Fallois
_____________________

"D'or à un chevron d'azur,
chargé d'une étoile d'argent,
soutenu d'une étoile aussi d'azur"

La famille de Fallois est originaire de Nancy, en Lorraine. Les Fallois sont anoblis en 1704 par le duc Léopold de Lorraine, en la personne de Jean-Nicolas Fallois, conseiller-secrétaire de son hôtel.

Jean-Nicolas Fallois(1663-1728) , notaire et avocat occupe des fonctions de confiance en tant payeur et receveur général des rentes, dettes et charges de ses Etats; il est anobli "pour récompense de son zèle, de sa vigilance et de sa probité dans l'exercice des différents emplois dont il fut chargé, tant pour le service de son prince, que pour celui du prince Charles de Lorraine, Electeur et archevêque de Trèves".

Son fils aîné Charles François de Fallois (1693-1746), issu d'un premier mariage avec une cousine Françoise Fallois, devient militaire au service du Prince Electeur de Trêves. Sa descendance, toute militaire, a servi la Maison d'Autriche, jusqu'au 19ème siècle.

Le fils cadet , Jean Baptiste de Fallois (1709-1757), reprend la carrière juridique de son père: il est avocat du Roi aux requêtes du Palais, à la Cour Souveraine de Lorraine et de Bar. Il conforte l'anoblissement de la famille par l'achat de terres et devient seigneur de Pierreville, de Pulligny en partie, de Féoville, de Ceintrey (ou Saintray) et de Voinemont. Il obtient confirmation de sa noblesse par un arrêt du Conseil d' Etat du 28 février 1731, entériné par la Chambre des comptes le 21 mai suivant.

Les fils de Jean-Baptiste suivent une carrière militaire :
- l'aîné Joseph (1732-1805) est ingénieur militaire tour à tour au service des Pays-Bas Autrichiens, de la Saxe, de la Russie. Ses fils, eux aussi militaires, et ses descendants installés en Allemagne, sont connus sous le nom de von Fallois.
- Jean-Baptiste (1740-1809), officier d'infanterie, en garnison à Perpignan, forme la branche méridionale des de Fallois, alliée aux Comignan et aux Treil de Pardailhan.
- Charles-Augustin-Xavier (1747-1810), garde du corps du roi.


Recherches généalogiques sur la famille de Fallois
(notice à compléter)


- Jean Nicolas de FALLOIS
né le 20 août 1663, paroisse Saint-Sébastien, de Nancy,
fils de Nicolas FALLOIS, maître-boulanger et Anne-François FOURNIER,
avocat, conseiller secrétaire ordinaire de l'hotel du duc Léopold Ier,
anobli par lettre donnée à Lunéville le 10 juillet 1704,
décédé le 7 mai 1728,
de son premier mariage, le 25 août 1688, avec Françoise Fallois:
- Charles François de FALLOIS ,
né le 14 janvier 1693, à Nancy,
officier d'infanterie au service de la Maison d'Autriche,
gentilhomme ordinaire du duc Léopold de Lorraine, par lettres données à Lunéville le 9 décembre 1728,
marié avec Philippine de BEAUVAIS,
décédé le 28 septembre 1746 à la renfermerie de Maréville (lieu de détention par lettre de cachet),
d'où :
- Charles de FALLOIS,
né le 10 août 1714 à Ehrenbreitscheid (Rhénanie Palatinat),
Capitaine des croates pour le service de Sa Majesté Impériale Marie Thérèse, en 1737,
décédé en Hongrie en 1778,
d'où :
- Benoit de FALLOIS,
Capitaine de cavalerie au régiment Daun ,
marié à SCHIOSEK de FELSENAU
remarié le 7 août 1708 à Marguerite CUINART (fille de Jean et Marguerite Elisabeth NICOLAS),
d'où
- Jean Baptiste de FALLOIS,
le 27 mai 1709, paroisse Saint-Sébastien à Nancy,
seigneur de Pierreville, de Pulligny en partie, de Féoville, de Ceintrey et de Voinemont,
nommé le 9 novembre 1754 avocat pour sa majesté le roi de Pologne, duc de Lorraine et de Bar, en sa chambre des requêtes du Palais,
marié le 28 août 1731, à Nancy, avec Jeanne CALET,
décédé le 23 juillet 1757, à Nancy (acte de sépulture tâché et illisible),
d'où :
- Joseph de FALLOIS,
né le 13 juillet 1732, à Nancy,
Ingénieur militaire,
marié en 1758, à Bruxelles, avec Anne Hélène de WALLISCH,
d'où :
- Joseph von FALLOIS,
né à Bruxelles en 1766,
Général major au service du roi de Prusse,
marié à Jeannette von MARDEFELD,
décédé en 1835,
d'où postérité.
- Jean Baptiste Augustin de FALLOIS,
né le 27 juillet 1735, paroisse Saint-Sébastien de Nancy,
officier d'infanterie au Royal-Roussillon, chevalier de l'ordre royal et militaire de Saint-Louis,
décédé à Dinan le 14 août 1807.

- Claude François de FALLOIS ,
né le 27 juillet 1738, paroisse Saint-Sébastien de Nancy.

- Jean Baptiste de FALLOIS,
le 25 février 1740 , paroisse Saint-Sébastien de Nancy,
officier d'infanterie: reçu cadet-gentilhomme du roi Stanislas le 28 octobre 1756,
lieutenant, puis capitaine d'infanterie au régiment d'Aunis, (en garnison à Perpignan à partir de 1769)
comparait en 1789 dans l'ordre de la noblesse à l'assemblée générale la sénéchaussée de Carcassonne pour préparation des les Etats-généraux
marié en 1772, à Perpignan, avec Marie Thérèse de COMIGNAN,
décédé le 14 octobre 1809 à Blomac,
d'où :

Claire de FALLOIS DE BLOMAC,
née à Perpignan (Pyrénées-Orientales) en 1778,
mariée à Vincent MONTLAUR ,
décédée le 25 août 1832 à Blomac,
d'où postérité

Gaspard de FALLOIS DE BLOMAC,
né à Perpignan (Pyrénées-Orientales) le 23 mai 1783,
marié à La Caunette le 29 novembre 1820 à Monique de TREIL DE PARDAILHAN (1792-1854), fille d' Alexandre de TREIL DE PARDAILHAN, colonel de cavalerie et sous-préfet de l'arrondissement de Saint-Pons, et Maria-Barbara GROSS,
décédé le 1er janvier 1842, à Blomac,
d’où deux enfants:

1) Gaspard Eugène de FALLOIS
né le 6 octobre 1821 à Blomac (Aude),
contrôleur du canal du midi à Capestang,
marié le 8 février 1846, à Puichéric (Aude), avec Césarine SARRUC (1826-1903),
décédé le 2 avril 1876 à Caunes-Minervois (Aude).

2) Marie Antoinette Césarine de FALLOIS,
née le 24 septembre 1824, à Blomac (Aude),
mariée à Castres, en 1858 avec Pierre Julien DELBET (1822-1862), lieutenant de chasseurs d'Afrique, officier sorti du rang,
le couple vit deux ans à Blida en Algérie où naît en 1860 une première fille, Armande, décédée en bas-âge; Julien Delbet est versé dans la gendarmerie à Château-Thierry (Aisne) en 1861. Césarine est veuve trois ans après son mariage; elle est décédée le 1er décembre 1905 à Sens (Yonne),
d’où :

Julie DELBET
née le 17 janvier 1863 à la Ferté Gaucher (Seine et Marne)
mariée à Alexandre BEAULIEU (1853-1890),
propriétaire du château de Pardailhan en 1908,
(elle prend le surnom de BEAULIEU «DE COMIGNAN» de son arrière-grand-mère, Marie Thérèse, épouse de FALLOIS),
décédée le 3 septembre 1942, à Beyrouth (Liban),
d’où deux enfants : Julien et Aline.
Marie Marc André de FALLOIS,
né à Perpignan (Pyrénées-Orientales) le 13 mars 1785,
marié le 2 février 1819 avec Anne Marie BONNAFOUS ,
d’où trois enfants:
1) Gaspard de FALLOIS
né le 19 septembre 1819 à Blomac (Aude),
marié le 20 mai 1874, avec Euphrasie MIR,

2) Marie Rosalie de FALLOIS,
née le 25 juillet 1821, à Salsigne (Aude),

3) Jean Amédée de FALLOIS
né le 20 mars 1826 à Salsigne (Aude),
marié le 20 janvier 1866 avec Hélène MAYNADIER, d'où :

1) Emilie Marie Louise Alexandrine de FALLOIS
née le 10 décembre 1867 à Salsigne (Aude),
mariée le 3 septembre 1900, à Caunes-Minervois avec Jean Celestin Auguste BENET.

2) Eugène de FALLOIS
né le 20 mai 1870, à Salsigne (Aude),
décédé le 16 janvier 1947, à Carcassonne (Aude),
sans postérité connue.

Références :
Généalogie de Hyacinthe DES JARS DE KERANROUË sur http://gw.geneanet.org/desjdek
"Les Lorrains et l'empire : Dictionnaire biographique des Lorrains et de leurs descendants au service des Habsbourg de la maison d'Autriche" par Alain Petiot

[ACCUEIL] [LIEN] [COMPLETER ou CORRIGER CETTE PAGE]