Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Emmanuel Dulac (1761-1821)
chevalier de Malte

Emmanuel Dulac, né en 1761 au château de Labruguière, est le fils cadet du marquis Joseph Dulac (d'une vieille famille languedocienne), et de Catherine-Françoise de Cabrol de Grualgues (originaire de La Salvetat-Sur-Agout).

Château de Labruguière
Château de Labruguière

Destiné, comme son frère aîné, au métier militaire, Emmanuel Dulac est reçu à l'âge de 14 ans dans les Pages du Roi à Versailles. A 22 ans il est capitaine des dragons. La Révolution interrompt sa carrière.

Chevalier de l'ordre de Malte il se réfugie (probablement vers 1792) sur l'ile de Malte, et il est donc considéré comme un émigré par la République.
Lors de l'invasion de l'ile , il se rallie à Bonaparte rejoint la Légion Maltaise (intégrée à l'armée d'Egypte) et est amnistié de son émigration.
Après la campagne d'Egypte, il poursuit sous l'Empire une carrière militaire, qui s'achève en 1811, avec le grade de chef d'escadron.

Il est récompensé de son service dans l'armée par le titre de noblesse impériale de Chevalier de l'Empire, décerné par lettres patentes du 18 novembre 1810.

Emmanuel Dulac est décédé au château de Montlédier (commune du Pont-de-L'Arn) le 16 novembre 1821.

Dossier militaire

"Emmanuel Jean-Joseph Marie Dulac

Né le 27 décembre 1761 à Labruguière, fils de Joseph Dulac, et de Catherine Françoise de Cabrol de Grualgue.

Détail des services :

Entré Page du Roi le 15 juin 1776,
Premier Page le 15 avril 1781.

Capitaine réformé au régiment Royal-dragons le 15 mai 1783,
Capitaine réformé au régiment Lorraine dragons le 15 février 1787.
A servi en cette qualité jusqu'à l'époque où les officiers ont été révoqués. Passa à Malte comme attaché à cet ordre.

A la prise de cette île [prise de Malte par les armées françaises], il est nommé par le général Bonaparte dans la Légion Maltaise le 1er messidor an VI (19/06/1798).

Capitaine à la suite du 14ème régiment de dragons le 23 fructidor an VII (09/09/1799).
Capitaine en pied le 4 nivôse an VIII (25/12/1799).

Chef d'escadron le 14 mars 1807.

Commandant d'armes de 4ème classe à Bellegarde le 22 octobre 1810

Admis à la retraite le 8 février 1811.
Total du service effectif : 28 ans 16 jours.

Campagnes, actions, blessures :

Ans VI, VII, VIII, IX, X, XI à l'armée d'Egypte.
Ans XII et XII à l'armée de l'Ouest (côtes de Brest et de Boulogne).
Vendémiaire an XIV, 1806 et 1807 en Autriche, Prusse et Pologne. 1808 et 1809 en Espagne.
Total des campagnes : 7 ans 8 mois 22 jours
Total général des services : 35 ans 9 mois 8 jours

Blessé d'un coup de feu à la cuisse droite le 28 juillet 1809 à Talavera.

Observations :

Membre de la Légion d'honneur le 14 mars 1806.
Pension de retraite de 1000 F le 8 février 1811.
Donnataire d'une rente de 2000 F en Westphalie.

Armoiries : D'argent à la bordure de gueules chargée au 2ème point du chef du signe des chevaliers légionnaires."

(Dossier du SHAT)


[ACCUEIL DU SITE] [E-MAIL] [GITE DE FRANCE DE L'HERAULT] [PLAN DU SITE]