Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Le diocèse de Saint-Pons-de-Thomières

Le diocèse de Saint-Pons-de-Thomières a été créé en 1318, à partir de territoires pris au nord de l'ancien diocèse de Narbonne (nord-ouest du département de l'Hérault).

Saint-Pons devient le siège épiscopal ; le territoire du nouveau diocèse englobe une grande partie du Minervois, les coteaux du Saint-Chinianais, les Avants-Monts, la vallée du Jaur, les montagnes du Somail et de l'Espinouse :
"Le diocèse de Saint-Pons se trouve sçitué dans un pays de montagnes et sur un terrain peu revenant".

Le diocèse correspond à une circonscription ecclésiastique, dirigée par un évêque, mais aussi à une subdivision administrative de la province du Languedoc: le "diocèse civil".

Le diocèse: aspect religieux

Le diocèse de Saint-Pons est relativement peu étendu, ne compte qu'une quarantaine de paroisses. C'est un diocèse pauvre, qui rapporte peu à son évêque; c'est un "évêché crotté" !
Le siège épiscopal est fixé à Saint-Pons, au centre du diocèse et où se trouvait l'église abbatiale devenue la cathédrale.
Toutefois, à la fin 17ème siècle, l'évêque réside le plus souvent dans son château de Saint-Chinian.

Après la ruine du monastère de Saint-Pons lors des guerres de religion en 1567, puis sa sécularisation en 1630, les chanoines du chapitre cathédral succèdent aux moines bénédictins. Seigneurs en partie de Saint-Pons, ils conservent un pouvoir considérable dans l'administration du siège épiscopal.
Le diocèse compte également une abbaye bénédictine à Saint-Chinian, une abbaye de chanoines réguliers de l'ordre Prémontré à Fontcaude, un prieuré de chanoines réguliers à Saint-Julien d'Olargues et le monastère des bénédictines de Sainte-Marie-Madeleine à Saint-Pons (totalement détruit en 1567).
Ces abbayes sont en pleine décadence, à la fin de l'Ancien-Régime.

Le diocèse civil

La province du Languedoc est divisée en 23 diocèses civils, depuis le 15ème siècle. Ce sont des circonscriptions administratives. Une assemblée du diocèse représentant les trois ordres, appelée assiette diocésaine, prépare la répartition des impôts royaux. L'assiette peut aussi proposer une imposition exceptionnelle pour une réalisation particulière au diocèse

L'assemblée de l'assiette du diocèse se tient à Saint-Pons, en présence de l'évêque, d'un commissaire royal, du premier consul et maire de Saint-Pons, "assistés de Messieurs les maires , consuls et députés des sept lieux principaux" (c'est à dire: Olargues, Cessenon, Cruzy, Olonzac, La Livinière, Anglès, La Salvetat). La noblesse n'est pas représentée, le diocèse ne compte pas de barons siègant aux Etats du Languedoc.

L'assiette du diocèse a un rôle important dans les décisions concernant les réparations des chemins publics: l'assiette demande aux Etats du Languedoc d'agréer des impositions exceptionnelles ou des emprunts pour réaliser ces travaux dans le diocèse.

L'assiette peut également se préoccuper de sujets plus curieux, comme dans le document ci-dessous, la formation des sages-femmes:


"La formation des sages-femmes du diocèse de Saint-Pons"

[ACCUEIL DU SITE] [PLAN DU SITE] [ECRIRE][GITE DE L'HERAULT] [TREIL DE PARDAILHAN]