Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Famille de Brugairoux

Extrait de "Familles nobles et bourgeoises de Saint-Pons" par Joseph Sahuc (Bulletin de la Société Archéologique de Béziers - 1907)

" La famille Bonafous de Brugairoux vint à Saint-Pons au XVe siécle; elle était originaire du diocèse de Castres.[contrairement à ce qu'indique Sahuc, la famille Brugairoux est déjà présente dans le Pardailhan au 14ème siècle, où elle possède un fief].

Ses titres de noblesse furent confirmés par jugement souverain du 26 Mars 1670.
Ils possédèrent, aux environs de Saint-Pons, les métairies de Pardailhan, Rodomouls, PontGuiraud, Caupujol, Saint-Martial (commune de Pardailhan), Brugairoux, Malacam [commune de Noailhac, Tarn], Peyremaure, Grandsaignes, Navines (commune du Soulié), le Crouzet (Courniou), La Plane, La Devèze, Fontsèque, Marquit, Soulatges, La Boriette.
Leur nom figure à plusieurs reprises sur la liste des consuls et des syndics des pauvres de Saint-Pons.


Les Brugairoux de Fonsèque ont habité à Saint-Pons sur la place du Planel, les Brugairoux du Crouzet et de Peyremaure à la gache del Théron.
Tous ont leur sépulture dans l' église cathédrale: les uns sous la tour de l'horloge, avec la famille de Bosquat; les autres dans la chapelle Saint-Pierre, sous le clocher actuel.

En 1456, Francis de Brugairoux était profès au couvent de Saint-Pons. En 1540, nous trouvons Aniel de Brugairoux, père de Pierre, chanoine de Narbonne, et de Pierre,

Pierre, seigneur de Pardailhan,
époux de Suzanne Cancroque fit son testament le 7 juin 1594, Il avait cinq enfants:
Françoise, épouse François de Devic ; Jacques, entré comme religieux au monastère de Saint-Pons, le 22 Mars 1573 ; Pierre, gouverneur pour le roi, au château de Langualle [ erreur de Sahuc, il était "capitaine pour le roi au château de Leucate"]; Joachim ; et Jean.

Jean, seigneur de Pardailhan,
épousa Jeanne Gartoule le 21 Novembre 1579. Il en eut trois enfants:
Marguerite épouse en 1620 de François de la Roque; François, époux de Claire Aymard ; et Francelin.

Francelin, seigneur de Pardailhan,
[homme d'armes de la compagnie d'ordonnance de Mgr le duc de Montmorency]
épousa le 24 Avril 1619, Anne de Guibbal [décédée en 1658],
qui lui donna sept enfants :

Auguste, sieur de Malacam, chanoine;

Marguerite;

Francelin, sieur de Caupujol,
époux Isabeau de Fleyres, dont il eut Suzanne, épouse d'Estival;

Henri, sieur du Crouzet,
qui habita Narbonne pendant quelque temps; il épousa Anne Fabre, et mourut le 27 décembre 1688, âgé de 63 ans.
Il laissa trois enfants: Anne, née en 1656 ;Théodore, né en 1659; et Marquize, née en 1660;

Jean, sieur de Saint-Martial,
né en 1621, épousa en premières noces Françoise d'Augier et en deuxièmes noces Magdeleine Singla.
Il vendit le 9 mars 1658 pour le prix de 3.300 livres les fiefs nobles de Brugairoux, Malacam, le Colombié.
Il eut cinq enfants: [cf la branche Brugairoux de Saint-Martial]

- François,
- Marie, religieuse au couvent de Sainte-Marie, de Béziers,
- Isabeau, religieuse au couvent Notre-Dame-de Saint-Affrique,
- Joseph, né le 10 novembre 1674, époux en 1695 de Claire-Basile de Martrin-Donos dont il eut une fille, Angélique,
- Pierre, époux [le 18 janvier 1678] de Suzanne Gairaud,
laquelle lui donna quatre enfants: Marc; Francelin ; Jean, époux Fabre; et Antoine, époux de Fleyres ;
François, sieur de Fonsèque,
époux Jeanne d'Audiguier, mort le 21 mars 1687; il eut un fils, Pierre-Auguste, décédé le 19 septembre 1696 ; enfin

Marquis, seigneur de Pardailhan, sieur de Peyremaure,
[baptisé le 21 octobre 1622],
épousa, le 24 Juin 1655, Suzanne de Verdiguier.
Il mourut le 30 octobre 1672, laissant une situation de fortune embarrassée; sa veuve dut vendre le 9 mars 1703 [simple confirmation de l'acte de vente de 1673 - erreur de Sahuc], à François de Portes la seigneurie et les fiefs de Pardailhan avec les métairies de Rodemouls et de Pont-Guiraud.
Il eut cinq enfants:

- Marie ;
- Anne, épouse Cabrol de Montredon ;
- Philippe ;
- François-Lin, né en 1656, époux Isabeau de Fleyres, mort en 1711 ;
- Joseph, sieur de Caupujol, époux Estival, né en 1670, mort en 1700, à la survivance de deux enfants : Marie-Anne, [née en 1699], épouse Bellot de Tarassac, et noble Joseph-Marie, né en 1700.
La famille de Brugairoux est aujourd'hui éteinte .

ARMOIRIES [Armes]:
Ecartelé au 1er et 4e de gueules à une tour crénelée d'argent, maçonnée de sable , sommée de trois donjons de même (qui est de Pardailhan),au 2e d'azur à un dauphin pamé d'or, couronné de même (qui est de Gartoule): au 3e de gueules à un lion d'or, tenant un croissant d'argent de sa patte dextre (qui est de Guibbal); et sur le tout, d'azur à une croix pattée d'or , surmontée de trois vergettes d'argent (qui est de Brugairoux), coupé d'or à une branche de bruyère de sinople, posée en bande.

Quelques membres de la famille portaient: Ecartelé au 1er et 4e d'azur à une tour d'or; au 2e et 3e de gueules à un dauphin d'argent.

Anne Fabre, veuve Henri de Brugairoux portait: D'azur , à un dauphin d'argent.

X. de Brugairoux portait: De gueules, au château à trois tours d'argent maçonnées de sable; écartelé d'azur au dauphin d'or [même description dans le Cartulaire de Carcassonne, de Mahul].

[Archives particulières : Ecartelé au 1 et 4 de gueules à une tour crénelée d'argent maçonnée de sable , sommée de trois donjons de même; Aux 2 et 3 d'azur à un dauphin d'or] "

Joseph Sahuc, historien local (en 1907)

Les familles nobles et bourgeoises de Saint-Pons, par Sahuc :

Généralités - Familles Amblard - d'Augier - de Bène de Barre -Bosquat de Saint-Rome - de Bourguignon de Saint-Martin - de Brun - de Cabrol - de Clerc - Cros-Le-Bailly et Benoit - Devic - d'Estival - de Fleyres - de Flottes - de Gartoule - de Gleizes de La Blanque - de Gléon de Durban - de Guibbal - Guiraud - Molinier - Portes - Rocque - Tourbes - Tabarié de Grandsaignes - Treil de Pardailhan - de La Vernhe

[ACCUEIL] [PLAN DU SITE] [ECRIVEZ-MOI] [GITE DE L'HERAULT]