Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Bourguignon de Saint-Martin

Extrait de "Familles nobles et bourgeoises de Saint-Pons" par Joseph Sahuc (Bulletin de la Société Archéologique de Béziers - 1907)

Pendant toute la durée du XVIe siècle, les divers membres de la famille Bourguinhon se livrèrent au commerce.

Jacques, époux Jeanne Molinié, fils d'autre Jacques était quincaillier et après sa mort en 1594, sa veuve et son fils vendirent "son cabal et sa botique de quinquilherie". Il laissa trois enfants:
Suzanne; Judith, épouse Anthoine Cabrol, marchand à Peyralade ;et Jehan.

Jehan,
époux de Francoise Devic était consul en 1613 et en 1637 avait ajouté à son nom celui de Costelade.
Il eut sept enfants:
François; Françoise; Pierre; Jean-Jacques, né le 14 Novembre 1608, époux de Françoise Pagès. sieur de Calmejanne; Jacques-Louis, né en 1613; Marguerite, épouse Besse, née en 1622; et enfin Jean-François.

Jean-François,
épousa le 15 Avril 1664, Isabeau de Frégouse et testa le 5 Juillet 1679.
Le premier il adjoignit à son nom celui de Saint-Martin, tiré d'un petit bois qu'il possédait sur la limite des diocèses de Saint-Pons et de Castres, près de la communauté d'Anglès, à côté de l'ancienne chapelle Saint-Martin de Cousses.
En 1635, il fit des reconnaissances pour des terres inféodées moyennant redevances.

Hôtel Bourguignon de Saint-Martin
Ruines et bois de Saint-Martin, près d'Anglès

Jean-François eut huit enfants:
Jean-Jacques, né en 1665, décedé le 2 Juin 1673; Hyacinthe; Marguerite, née le 27 Mai 1669 [autre Marguerite, née en 1670]; Jean, né le 4 Novembre 1672 ; Isabeau, née en 1676; François, né en 1677; Françoise, née la même année; Jean-Baptiste, chevalier de Saint-Louis, né en 1680, décédé le 6 Décembre 1708.

Hyacinthe,
le 29 Mars 1664 [1667],
épousa en premières noces Andrée de Cazalède, puis le 26 [27] février 1729, Anne de Bondevillebert.
En 1721, il avait dénombré pour ses fiefs nobles d'Anglès.
Hyacinthe eut six enfants:

- Joseph-Philibert,
prêtre, [né le 27 août 1735, prieur de Canals, réfractaire pendant la Révolution, décédé à St-Pons, le 21 novembre 1800];
- Jean-André-Guilhaume, [qui suit]
- Antoine-Hyacinthe,
né en 1731, mort jeune;
- Paul César,
ancien officier, chevalier de Saint-Louis,
le 30 [13] Mars 1734, [marié en 1778 avec Marie Magdeleine Roger,
a eu un fils naturel, reconnu en 1795 : Bonaventure Bourguignon Saint-Martin (1776-1857), qui s'est marié en 1798 à Elisabeth Mailhac (d'où postérité connue sous le nom de Saint-Martin),
Paul César est décédé à Saint-Etienne-d'Albagnan le 6 février 1805] ;
- Marguerite,
- Françoise-Elisabeth,
[née le 3 octobre 1732];
- et Thérèse.

Hôtel Bourguignon de Saint-Martin à Saint-Pons
Hôtel Bourguignon de Saint-Martin du début du 19ème siècle

Jean-André-Guilhaume,
le 20 mai 1730,
chevalier de Saint-Louis, capitaine au régiment de Hainaut,
épousa Jeanne-Marie de Bonneval en 1760
[marié le 26 août 1760 à La Salvetat, avec Marie-Jeanne Fabre de Bonneval, alors âgée de 13 ans, fille de Thomas et Marie-Thérèse de Landes]
et en eut trois enfants.
[il est décédé à Saint-Pons, à l'âge de 72 ans, le 27 avril 1802.
Ses enfants :]

- Thomas-André-Guilhaume, le 21 Mai 1760 [1761, décédé à l'âge de de deux mois];
- Philiberte, [née le 20 novembre 1765], épouse [en 1791] de Raynaud;
- Paul-César-André-Guilhaume, [ le 17 novembre 1764],
chevalier de Saint-Louis, époux en 1805 de Victoire-Antoinette de Cazes (1783-1849), arrière-petite-fille d'Elisabeth de Flottes. [d'où :
- Jean César Louis Philibert, marié le 3 juillet 1836 à Bargemon (Var) avec Adélasie de Villeneuve-Bargemon ;
- Victor, époux de Thérèse de Pous;
- Clémence mariée le 16 juin 1828 à Paul de Raynaud-Martinet;
- Pauline Marie Charlotte, mariée le 16 juillet 1832 à Edouard de Landes d'Aussac;
- Louise, mariée le 1er juillet 1838 à François de Treil de Pardailhan.]

Les Bourguignon furent propriétaires des métairies de Montels (commune de Gabian), la Forbédie (Saint-Pons), Brettes (Riols), Costalade (Anglès), Ginestiès (Ferrals), les Farguettes (La Salvetat).

Bourguignon de Saint-Martin

ARMOIRIES [Armes].
- Ecartelé au 1er et 4e de gueules a un sautoir d'or, accompagné de trois larmes d'argent, une en chef, deux aux flancs et en pointe d'un croissant de même; aux 2. et 3ème coupé de sable et d'argent.
[Il faudrait écrire : Écartelé: aux 1 et 4, de gueules au sautoir d'or, cantonné en chef et en flancs d'une larme d'argent et en pointe d'un croissant du même; aux 2 et 3, coupé de sable et d'argent]
- Une autre branche porte: De sinople à un sautoir d'or. "

Joseph Sahuc, historien local (en 1907)

Les familles nobles et bourgeoises de Saint-Pons, par Sahuc :

Généralités - Familles Amblard - d'Augier - de Bène de Barre -Bosquat de Saint-Rome - de Brugairoux - de Brun - de Cabrol - de Clerc - Cros-Le-Bailly et Benoit - Devic - d'Estival - de Fleyres - de Flottes - de Gleizes de La Blanque - de Gléon de Durban - de Guibbal - Guiraud - Molinier - Portes - Rocque - Tourbes - Tabarié de Grandsaignes - Treil de Pardailhan - de La Vernhe

[ACCUEIL] [PLAN DU SITE] [ECRIVEZ-MOI] [GITE DE FRANCE DE L'HERAULT]