Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

La famille Bène de Barre

Extrait de "Familles nobles et bourgeoises de Saint-Pons" par Joseph Sahuc (Bulletin de la Société Archéologique de Béziers - 1907)

" La famille de Beyne, de fort ancienne noblesse, était originaire du diocèse de Castres, où elle avait dès le XVle siècle formé trois branches: les Beyne de Rayssac ; les Beyne d'Escroux; les Beyne de Barre.
Nous parlerons seulement de cette dernière branche, la seule qui vint à Saint-Pons.

Tour à tour protestants et catholiques, suivant les circonstances et les événements, les Bène de Barre finirent par s'attacher à la religion du roi et l'un des membres de cette famille, Michel, vint s'établir à Saint-Pons, à la fin du XVllème siècle; ses descendants y demeurèrent dans la gache del Mercat, jusqu'en 1789, tout en conservant les seigneuries de Gos, Barre et Cantoul.

Château de Gos
Château de Gos

M. de Barre passa à son château de Gos les mauvais jours de la Révolution et n'y fut nullement inquiété.
Le souvenir le plus vivace qui nous soit resté de cette famille est celui de M. Laurent-Joachim-Honoré de Bène, premier archiprêtre de Saint-Pons, décedé en 1850 et inhumé dans l'église paroissiale,sous le pavé de la première chapelle, à gauche de la porte d'entrée.

Etienne de Beyne, sieur de Gos,
prit part à l'assemblée que les religionnaires albigeois tinrent à Peyresegade, le 1er Novembre 1572. En 1573. il fut un de ceux qui, pénétrant par un égoût dans la ville de Lodève ouvrirent, aux protestants les portes de la ville. Les catholiques s'étant réfugiés dans la cathédrale Saint-Fulcran, les huguenots en firent le siège et le sieur de Gos reçut au bras droit une arquebusade qui l'estropia pour la vie.

Michel de Bène,
époux d'Antoinette Viguier, eut deux fils: Pierre (A) et Etienne (B).

(A) Pierre,
époux de Marie-Anne de Saint-Haleux de Verdale, né en 1711, mourut à Saint-Pons le 16 avril 1789, laissant un seul enfant:
Laurent-Joachim-Honoré, né le 20 Mars 1767, décédé archiprêtre de Saint-Pons.

(B) Etienne,
seigneur de Barre, Gos et Cantoul, chevalier de l'ordre militaire de Saint-Louis, lieutenant-colonel, épousa le 28 Avril 1733, Renée-Gabrielle de Gléon de Durban, dont il eut cinq enfants:
Jean-Louis; Marie-Rose; Marguerite-Elisabeth; Etienne, chanoine de l'église de Saint-Pons; Marie-Anne-Louise Toinette ; François-Pierre René de Barre.

François-Pierre-René,
épousa en 1771 , Marguerite Bellot de Tarassac et fut propriétaire à Lucarnis [Rieussec].
Le 14 Mai 1768, il avait été pourvu de l'office de gouverneur pour le Roi à Saint-Pons, charge qui avait été créée par Edit du 9 Novembre 1733.
Il eut lui-même six [sept] enfants :
[Etiennette, née en 1773;] Pierre-Etienne, né le 15 Février 1775 ; Etienne-Marie, né le 17 Février 1777, mort en 1779; Marie-Thérèse Rosalie, née en 1779; Marie-Claire, née la même année, et Jean-Pierre-Marie, né en 1788.

ARMOIRIES [Armes].
- D'azur à trois merlettes d'or: 2 et 1 [Erreur de Sahuc]. "

Joseph Sahuc, historien local (en 1907)

Les familles nobles et bourgeoises de Saint-Pons, par Sahuc :

Généralités - Familles Familles Amblard - d'Augier - Bosquat de Saint-Rome - de Bourguignon de Saint-Martin - de Brugairoux - de Brun - de Cabrol - de Clerc - Cros-Le-Bailly et Benoit - Devic - d'Estival - de Fleyres - de Flottes - de Gleizes de La Blanque - de Gléon de Durban - de Guibbal - Guiraud - Molinier - Portes - Rocque - Tourbes - Tabarié de Grandsaignes - Treil de Pardailhan - de La Vernhe


[ACCUEIL] [PLAN DU SITE] [ECRIVEZ-MOI] [GITE DE FRANCE DE L'HERAULT]