Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Famille de Beauxhostes
_____________________

"D'azur, à la foi d'argent, parée d'or,
surmontée d'une couronne royale, de même"

La famille Beauxhostes, établie à Agel, au diocèse de Saint-Pons, au milieu du 16ème siècle, revendiquait une brillante origine militaire.

D'après une tradition douteuse, la famille prétendait descendre de Jean Beauxhostes, natif d'Angleterre, qui aurait servi dans l'armée du roi Philippe le Bel et se serait signalé par sa valeur pendant la guerre de Flandre, à la bataille de Furnes, en 1297 : le roi l'aurait remercié en lui disant :"Je vous donne ma main, qui est le gage de la foi que vous et les vôtres aurez pour nous et pour nos descendants". Telle aurait été l'origine de la noblesse et des armoiries de la famille de Beauxhostes.

Le château d'Agel
Le château d'Agel, dominé par les Monts du Pardailhan

Cette prestigieuse ascendance est légendaire : lors du jugement de maintenue de noblesse, en 1668, les Beauxhostes ne peuvent prouver leur filiation qu'à partir d'Olivier, propriétaire terrien à Agel en 1509. Comme d'autres membres de la famille, Olivier Beauxhostes exerce, à cette époque, l'activité de marchand.
Pierre de Beauxhostes, fils de ce dernier est l'auteur de la branche des seigneurs d'Aigues-Vives (Hérault), éteinte au 18ème siècle.
Simon de Beauxhostes, frère de Pierre est à l'origine de la branche des seigneurs d'Agel, qui ont occupé au cours du 16ème et 17ème siècles les plus hautes fonctions de la noblesse de robe du Languedoc, présidant pendant quatre générations la Cour des Aides, puis des Comptes de Montpellier.

Agel
Agel, sur la carte de Cassini du 18ème siècle

Les Beauxhostes sont devenus d'importants propriétaires féodaux, au cours du 16ème siècle. Ils ont d'abord fait l'acquisition de la seigneurie d'Aigues-Vives, aliénée par le domaine royal, en 1543.
Une quinzaine d'années plus tard, ils ont acheté la terre d'Agel.
La seigneurie d'Agel était alors composée d'une part appartenant au domaine royal, comprenant les droits de justice, en indivision avec une part composée de plusieurs fiefs appartenant à des seigneurs particuliers. En 1559, les Beauxhostes ont acquis de Gabriel de Verzeille les fiefs composant la moitié des droits seigneuriaux d'Agel. Après avoir acheté l'autre moitié de la seigneurie appartenant au roi, ils ont obtenu, en 1563, une reconnaissance de leurs droits par les habitants d'Agel.
La famille Beauxhostes a aussi possédé le fief de Sériège, à Cruzy, et des parts de la seigneurie de Pardailhan au 17ème siècle.

Château d'Agel
Mariage de Jean de Beauxhostes, sieur de Pardeilhan et Françoise du Mas

La famille de Beauxhostes et ses descendants ont conservé la seigneurie et le château d'Agel pendant deux siècles. A partir de 1762, les héritiers de Pierre de Beauxhostes ont vendu la terre et le château d'Agel, à Jean Hyacinthe d'Augier, viguier de Narbonne, devenu ainsi, le dernier seigneur du lieu. Au 19ème siècle, le château a été transmis par héritage à la famille Ecal.

La famille de Beauxhostes est tombée en quenouille chez les Castelbon, au 19ème siècle. Le mécène viticulteur Fernand Castelbon (1859-1934), a relevé le nom de sa mère, se faisant appeler Castelbon de Beauxhostes, sans obtenir la modification officielle de son état civil.


Notes généalogiques sur la famille de Beauxhostes

Olivier Beauxhostes,
marchand,
épouse Marie Yssanchon,
d'où entre autres enfants:

- Simon de Beauxhostes (/1520-/1576),
seigneur d'Agel,
Président au Présidial de Béziers (1552),
Président à la Cour des Aides de Montpellier (1553),
marié en 1561 avec Marguerite de Mares,
d'où entre autres enfants:
- Jean de Beauxhostes (1562-1621),
seigneur d'Agel,
Premier Président à la Chambre des Comptes de Montpellier (1591),
marié à Catherine Jacquette Deydier,
d'où, entre autres enfants:
- Pierre de Beauxhostes (1587-1636),
seigneur d'Agel,
Président à la Cour des comptes de Montpellier (1623),
Premier Président de la Cour des Comptes, Aides et Finances de Montpellier (1631),
marié, en 1611, Françoise de Valernod
d'où, entre autres enfants :
- Pierre de Beauxhostes (1614-1692)
seigneur d'Agel,
Conseiller, puis, Premier Président de la Cour des Comptes, Aides et Finances de Montpellier,
marié en 1661, à Montpellier avec Catherine de Gerard,
sans postérité mâle. d'où, entre autres enfants :
- Françoise de Beauxhostes,
mariée, le 12 février 1689 (*), à Gabriel Aymon de Franquières,
(contrat de mariage du 14 janvier 1689)
d'où entre autres enfants :
- Louis Aymon de Franquières (1693-1779),
Conseiller au Parlement de Grenoble (1718),
marié, en 1727, à Antoinette Vidaud de La Tour,
remarié, en 1733, à Laure Planelli de la Valette,
d'où entre autres enfants :
- Laurent Aymon de Franquières (1744-1790),
Conseiller au Parlement de Grenoble (1766),
Maire de Grenoble (1790)
"amateur des sciences et du bonheur des hommes"
- Anne Aymon de Franquières (169.-1767),
mariée, à Jean Cathenot de Mailly,
héritière d'une part de la terre d'Agel, vendue en 1762, à Jean Hyacinthe d'Augier
sans postérité.

- Gabriel Aymon de Franquières (1700-17..),
seigneur de Sauvian, propriétaire du domaine de Raonel à Narbonne
marié, en 1740, à Béziers, avec Gabrielle Dumas de Manse,
sans postérité.

- Jeanne Marie de Beauxhostes,
marié à Joseph Marie de Gua de Malvès, capitaine de cuirassiers,
sans postérité.

- Anne de Beauxhostes,
sans postérité.

- Louis de Beauxhostes (16..-1709)
seigneur d'Agel et co-seigneur de Pardailhan,
Conseiller au Présidial de Valence (1669),
sans postérité.
- Simon de Beauxhostes,
marié en 1616 avec Maria Saporta,
d'où plusieurs enfants,
remarié en 1624 avec Isabeau de Rousset,
d'où, entre autres enfants:
- Antoine de Beauxhostes (16..-1688),
marié à Jeanne de Cellier,
d'où :
- Henri de Beauxhostes (1667-1716),
marié à Anne de Gros d'Homps,
d'où :
- Gaspard Philippe de Beauxhostes (1710-1784),
capitaine de grenadiers,
marié à Josèphe Cécile de Villars,
d'où, entre autres enfants:
- Joseph de Beauxhostes (1747-1809),
lieutenant de cavalerie,
marié, en 1790, à Marie Jeanne Flore Lambert,
d'où, entre autres enfants:
- Hyacinthe Antoine de Beauxhostes (1795-18..),
dit "comte de Beauxhostes",
mousquetaire pendant la Restauration
marié, en 1825, à Anne Louise Rey,
d'où :
- Joseph Hyacinthe Eugène de Beauxhostes (1826-18..),
marié, en 1857, à Maria Marguerite Monique d'Auberjon,
sans postérité mâle.

- Léonie de Beauxhostes (1830-18..),
mariée, en 1856, à Alexandre Castelbon,
d'où :

- Fernand Castelbon (1859-1934) dit Castelbon de Beauxhostes,
marié en 1884 à Thérèse Sahuc, divorcé et remarié en 1919 à Antonia Fortunata Bosich,
d'où postérité.
- Jean de Beauxhostes
sieur de Pardailhan,
marié avec Françoise du Mas,
sans postérité.

- Pierre de Beauxhostes,
seigneur d'Aigues-Vives,
marié en 1558 avec Marguerite Maurel,
d'où,

- Jules de Beauxhostes
seigneur d'Aigues-Vives et Sériège,
marié en 1624, avec Claire de Vives,
d'où un fils,
- Jean de Beauxhostes (16..-1704),
sieur de Sériège,
marié en 1663 à Claire de Villa, de Minerve
- Raymond de Beauxhostes
seigneur d'Aigues-Vives,
marié en 1621, avec Jeanne de Villa,
d'où,
- Jean Jules de Beauxhostes,
marié en 1655 à Catherine Nicolaï

- Antoine de Beauxhostes,
marié à Jeanne de Berre

- Anne de Beauxhostes,
mariée en 1664 avec Barthélémy Alba*
décédée à Cesseras en 1704.

[ACCUEIL] [GITE DE FRANCE DANS L'HERAULT] [COMPLETER ou CORRIGER CETTE PAGE]