Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

François de La Jugie de Puydeval
Baron de Rieux (Rieux-Minervois)

François de La Jugie, baron de Rieux est un chef militaire, qui a profondément marqué l'histoire régionale durant les guerres de religion. Son nom est sans cesse présent dans les chroniques de l'époque.

De 1562 à 1598, les huit guerres de religion se succèdent sur une durée de 36 ans, entrecoupées de périodes de paix fragile. La guerre est ponctuée de batailles, de massacres et d'assassinats. Le Minervois et le Saint-Ponais sont dévastés durant cette époque troublée.

Issu d'une famille installée dans le Minervois, et proche des Montmorency alors tout puissants en Languedoc, François de la Jugie est dans son enfance, reçu page du roi.
En 1557, alors qu'il est encore très jeune, il reçoit "le gouvernement du chasteau et place forte de Minerve et du forestaige de Moussan", succédant à son père récemment décédé.

Sa carrière militaire débute dès sa jeunesse : pendant la guerre du Piémont (en Italie) de 1557 à 1559, il combat sous les ordres du Maréchal de Brissac et il est grièvement blessé.

Lors des Etats-généraux de Meaux en 1560, il représente la sénéchaussée de Carcassonne et manifeste déjà son opposition aux protestants :
"nostre baron de Rieux estant député de la noblesse de la sénéchaussée de Carcassonne, fist paroistre qu'il n'estoit pas moins nay pour les grandes affaires d'estat que pour les grandes exécutions de la guerre".

En 1562, dès le début des troubles des guerres de religion en Languedoc , le baron de Rieux combat contre les protestants : "en allant faire lever le siège de Frontignan, bloqué par les rebelles, où il fust dangereusement blécé d'une mousquetade au travers du corps".

En 1565, le roi Charles IX qui séjourne en Languedoc, le nomme gouverneur de Narbonne (son lieutenant est alors Pierre Maurin de Pardaillan).

Lors de la "seconde guerre de religion", le diocèse de Saint-Pons est envahi par les troupes protestantes qui mettent à sac et occupent pendant plusieurs mois la ville épiscopale. Les religionnaires s'approchent à proximité des possessions du baron de Rieux à Ferrals et La Livinière.
En 1568, François de La Jugie est fait chevalier de l'ordre de Saint-Michel et promu "premier maréchal de camp général en ses camps et armées", en récompense des services rendus durant cette période.

Henri, duc de Montmorency

A partir de 1572, et après le massacre de la Saint-Barthélemy, le baron de Rieux se range aux côtés d' Henri de Montmorency, qui tente un rapprochement avec les réformés (Henri 1er de Montmorency, surnommé le Maréchal de Damville est devenu duc de Montmorency en 1679 après la mort de son frère François).

Les catholiques ultras, opposés à toute négociation se rassemblent dans la Ligue autour du duc de Joyeuse.

Entre 1577 et 1582, les alliances se font et se défont entre Montmorency, les Ligueurs de Joyeuse, et les Huguenots.
La confusion est grande, d'autant que de véritables brigands se réclament de la Réforme. C'est le cas du capitaine Bacon, originaire de Pierrerue près de Saint-Chinian, que le baron de Rieux combat à plusieurs reprises :
- En juillet 1575, les troupes catholiques, conduites par François de La Jugie, tentent en vain de s'emparer du fort de Pierrerue, alors occupé par Bacon.

Ruines du château de Minerve (Hérault)

- En février 1582, le capitaine Bacon prend par surprise le château de Minerve, qui est alors une place-forte royale dont le baron de Rieux est le gouverneur.
Suivant l'ordre du duc de Montmorency, "le siège fut mis devant Minerve, au mois de juillet suivant, soulz la charge du baron de Rieulx, gouverneur de Narbonne".
Bacon quitte finalement le château de Minerve après avoir été amnistié et rejoint les partisans de Montmorency !

Tour du château de Rieux

Les affrontements armés, particulièrement contre la Ligue menacent directement le bourg de Rieux-Minervois et les possessions du baron.
Ce dernier transforme alors son château en une véritable forteresse :
"il feust obligé ... au temps de la Ligue, qui porta les divisions et malheurs que tout le monde sait, de ruiner les faubourgz de Rieux ... pour se fortifier au dit lieu comme il fist, de trois grands bastions :
l'un du costé de la barbacane qui est la sortie du chasteau ; l'autre au-devant de la porte dite d'Amon, et le troisième coignant les fauxbourgz de Sainct-Blaize...
Mais s'il déprima le lieu, il illustra au moins son chasteau par la construction du corps de logis neuf, des deux grosses tours qui regardent le village, et de celle qui est sur la porte du costé de la barbecane."

Henri IV - siège de Paris

En 1589, le baron de Rieux remplit sa charge de "premier maréchal de camp général" auprès du roi Henri III qui fait le siège de Paris, que tiennent alors les Ligueurs.
Après l'assassinat d'Henri III, le 1er août 1589, il se rallie au roi de Navarre, devenu Henri IV.

Henri IV sera sacré roi de France, le 27 février 1594, à Chartres, après avoir abjuré la religion protestante.

En 1591, Henri IV récompense le baron de Rieux de son soutien en le nommant "Lieutenant Général des Pays et Armées d'Auvergne".
Le baron réside alors à Issoire où il décède : "Il mourut en l'an 1596. Il avoit fait son testament, clos au château de Minerve l'an 1592 ..."

Eglise de Rieux-Minervois

"Etant embaumé et porté à Rieux, il y reçeut l'honneur de la sépulture au coeur de l'esglise, à la tombe de ses prédecesseurs, avec une magnificence digne de ce personnage."

Son corps embaumé est transporté d'Auvergne et d'abord "mis repozer en son lieu d'Azilhe, dans l'esglise des Frères mineurs de l'Observance, où pendant environ ung mois qu'on mit à préparer ses funérailles, il fust gardé par deux suisses, bruslant jour et nuict quatre gros flambeaux de cire, et furent dites sans intermission messes, vigiles et vespres des morts pour son âme".

Eglise de Rieux-Minervois

Le corps est ensuite transporté à Rieux-Minervois pour des obsèques grandioses, présidées par l'évêque de Carcassonne.
"... il fallut mettre des gardes aux portes de l'esglize pour empêcher le menu peuple d'entrer, voire en fallut sortir beaucoup de ceux qui s'y estoient fourrés dès la nuict, pour fère place aux personnes de condition, qui avoient peine à s'y ranger ...." Le baron de Rieux est enterré dans la crypte de l'église.

Ses fils lui succèdent à la tête de la seigneurie de Rieux : Anne, Jacques puis François.

[ACCUEIL DU SITE] [PLAN DU SITE] [E_MAIL] [GITE DE FRANCE EN MINERVOIS]