Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Jean Hyacinthe d'Augier (1732-1804)
dernier seigneur d'Agel

Jean Hyacinthe d'Augier est issu d'une famille bourgeoise originaire de Laurens, dans le Bitterois, installée dans la région narbonnaise au milieu du 17ème siècle
La famille est sous la protection d'un grand-oncle par alliance, Antoine de Niquet, ingénieur et Directeur du Canal des Deux mers.
Son grand-père Hyacinthe, puis son père Claude occupent, à partir du début du 18ème siècle, la fonction de receveur du canal de communication des mers au département du Somail, port situé près de Ginestas (Aude).

Le port du Somail, sur le canal du midi
Le port du Somail, sur le canal du midi

Claude d'Augier a épousé en 1731, Marie Calas, la fille d'un bourgeois du petit bourg de Ginestas. Jean Hyacinthe est dans cette paroisse en 1732. Il a vraisemblablement passé son enfance dans la maison du receveur au port du Somail. Plus tard, il suit des études de droit et devient avocat au Parlement de Toulouse.

Il hérite, au décès de son grand-oncle Dominique d'Augier, de la fonction de viguier de Narbonne, que ce dernier avait exercé pendant 70 ans. Il est également syndic de l'hôpital de la ville.

A partir de 1762, Jean Hyacinthe acquiert, par plusieurs achats, des héritiers de la famille Beauxhostes, la seigneurie et le château d'Agel, situés au diocèse de Saint-Pons. L'acquisition d'une seigneurie correspond à une tentative d'agrégation à la noblesse, qui le conduit désormais à se faire parfois appeler Messire d'Augier. L'étape suivante est un mariage dans la noblesse de robe.

Le village et le château d'Agel
Le village et le château d'Agel

En 1763, il épouse Françoise Gabrielle de Lenoir (1733-1785), fille de Gabriel, Président Juge-Mage de la Sénéchaussée de Béziers et de Catherine de Roudier.
Jean Hyacinthe d'Augier s'allie ainsi à une famille dédiée à la haute magistrature bitteroise : les charges au Présidial de Béziers se transmettent de père en fils pendant plusieurs générations chez les Lenoir, puis par alliance aux Gleizes de Lablanque.
Après le décès de Gabriel de Lenoir, sa veuve s'était remariée en 1736, avec Joseph de Gleizes de Lablanque. Charles, le fils de ce dernier et d'Elisabeth d'Estival a épousé, en 1746, Marie de Lenoir (la fille de sa belle-mère et soeur de Françoise Gabrielle de Lenoir). Charles de Gleizes de Lablanque a ainsi succédé à Gabriel de Lenoir depuis plusieurs années dans l'office de Juge-mage au présidial de Béziers, lorsque Jean Hyacinthe d'Augier devient son beau-frère.

Jean Hyacinthe établit sa famille, au château d'Agel, où naissent six enfants entre 1765 et 1776. François Gabrielle de Lenoir, sa femme, y est décédée, en 1785.

En 1789, Jean Hyacinthe d'Augier est désigné comme député de la ville de Narbonne pour représenter le Tiers-Etat à l'assemblée de la sénéchaussée de Carcassonne, pour la préparation des Etats-Généraux.

Son fils Antoine Esprit François d'Augier, en 1776, épouse en 1800, Victoire Pech, fille de Jean, médecin de Narbonne, et de Marie-Anne Guiraud.
Sa fille Jeanne Gabrielle (1769-1837), se marie en 1803 avec Marc Antoine Raymond de La Nougarède (1760-1829); par cette alliance le château d'Agel est transmis, par voie indirecte, à la famille Ecal, qui le possède aujourd'hui.
Jean Hyacinthe d'Augier décède en son château d'Agel en 1804.

[ACCUEIL DU SITE] [LIENS] [CORRESPONDRE] [GITE DE FRANCE DE L'HERAULT]