Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

L'arrondissement de Saint-Pons dans l'Hérault

L'arrondissement de Saint-Pons, département de l'Hérault, est créé en 1800, et recouvre pour une large part le territoire de l'ancien diocèse de Saint-Pons.

En 1790, le diocèse civil de Saint-Pons disparait en tant que division administrative, lors de la création des départements par la Constituante : il est alors compris dans le "département maritime du Bas-Languedoc", qui devient le département de l'Hérault.
Saint-Pons est alors le chef-lieu d'un district englobant l'ancien diocèse civil et trois communes distraites de l'ancien diocèse de Béziers.


A l'ouest, du département de l'Hérault, l'arrondissement de Saint-Pons

En 1800, lors de la création des préfectures et sous-préfectures, Saint-Pons devient chef-lieu du quatrième arrondissement de l'Hérault. En 1802, l'arrondissement perd la commune de Labastide-Rouairoux et le canton d'Anglès qui sont inclus dans le département du Tarn.
L'arrondissement de Saint-Pons est le moins développé et le moins peuplé du département.

"L'arrondissement de Saint-Pons, dont la contrée est couverte en grande partie des montagnes nues et arides, est le plus pauvre du département...
Il n'y a pas encore un siècle que notre pays à demi-sauvage, bloqué par son climat, sa montagne et courbé sous le joug de la féodalité, n'était connu de cette belle France que par son fanatisme, son ignorance et sa misère...


Faute de terre, sa population ne peut compter que sur le commerce et l'industrie, dont le problème essentiel est celui des communications"
(Jacques Bouisson, sous-préfet de Saint-Pons en 1830) "

En 1926, une réforme administrative supprime l'arrondissement de Saint-Pons. L'ancienne ville épiscopale, ancienne sous-préfecture devient simple chef-lieu de canton (regroupant les communes de St-Pons, Courniou, Rieussec, Boisset, Les-Verreries-de-Moussans, Pardailhan, St-Jean-de-Pardailhan, Riols, et Vélieux). La réforme territoriale de 2014 a profondément aggrandi le canton de Saint-Pons-de-Thomières qui regroupe désormais cinq anciens cantons (Saint-Pons, Saint-Chinian, Olargues, La Salvetat, Olonzac) qui appartenaient à l'ancien arrondissement de Saint-Pons, en y ajoutant l'ancien canton de Capestang.

[ACCUEIL DU SITE] [GITE DE CHARME] [LIENS] [CORRESPONDRE]