Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Antoine de Niquet (1639-1724)
ingénieur et directeur du Canal du Midi


Antoine Niquet, directeur des fortifications de Provence et de Languedoc et des travaux du Canal des deux mers, lieutenant pour le Roi d'Antibes, chevalier de S. Louis, pensionnaire du Roi, etc. était né en Picardie en 1639, d'une famille distinguée.
Elève et ami de Vauban, et trop peu connu parce qu'il était son contemporain, il acquit une grande réputation dans le génie militaire.

En 1681, il fit exécuter les projets de Vauban sur les places de sa direction; le port de Toulon est en grande partie son ouvrage.

Antoine de Niquet

[... De 1686 à 1693, Antoine Niquet est chargé par Vauban de la réalisation de très importants travaux d'amélioration du Canal du Midi. Il s'agit de palier à une série de défaillances techniques (ensablements, crues de rivière, alimentation en eau). Niquet fait notamment construire de nombreux ouvrages maçonnés pour isoler les nombreux cours d'eau qui se jettent dans le canal, ainsi que des épanchoirs pour réguler le niveau de l'eau. Il édifie quarante-neuf aqueducs et ponts-canaux.]

Le pont canal sur la Cesse
Le pont canal sur la Cesse

C'est en grande partie à M. Niquet que le Canal du Midi a dû son perfectionnement. Les ouvrages qu'il y a fait construire, portent l'empreinte du génie, et prouvent une grande habileté dans les constructions :
la percée de la voûte des Campmazes, [... le pont canal sur la Cesse], les épanchoirs mobiles de la rivière Orb, et l'écluse de Moussoulens seront toujours cités comme des ouvrages très remarquables.

L'épanchoir de l'Argent-Double
L'épanchoir de l'Argent-Double

M. Niquet avait une prédilection particulière pour la ville de Narbonne. C'est par suite de son zèle pour la prospérité de cette ville qu'il avait choisie pour sa résidence, qu'il donna des projets pour la jonction du grand Canal à la Robine, projet exécuté depuis. A ce projet était lié celui qui n'est pas terminé, de perfectionner la navigation de la Robine et de faire communiquer cette dernière avec le Roussillon. Il avait aussi projeté de dessécher et d'atterrir l'étang de Capestang. [...]

Le canal de la Robine, à Narbonne
Le canal de la Robine, à Narbonne

M. Niquet mourut à Narbonne en 1724, âgé de 85 ans, regretté de tous les habitants; sa mémoire y est encore en vénération. Il avait été maire de cette ville depuis 1715 jusqu'en 1719 [...].

M. Niquet fut un des jeunes géomètres que l'Académie des sciences, à l'époque de sa fondation, en 1666, fit associer à ses membres, sous le titre d'élève et de collaborateur.
Il eut de bonne heure le sentiment de ses forces, et il voulait, dans ses premières années de service, réformer les projets de Vauban même. son, caractère violent et emporté, qui fut tempéré par l'âge, lui valut quelquefois de très vives réprimandes de la part des ministres; mais Vauban, qui l'aimait et l'estimait, l'excusa dans toutes les circonstances.

Plan de fortifications, par Niquet
Plan de fortifications, par Niquet


M. Niquet s'était marié à la veuve d'un ingénieur, madame Brun [Marguerite d'Augier]; il eut d'elle quatre enfants, deux garçons et deux filles. [...] Son second fils, [Antoine Joseph de Niquet] né en 1700, qui fut premier président du parlement de Toulouse, est mort à Paris à l'âge de 95 ans.

Histoire du Canal du Midi, ou canal de Languedoc, Volume 1, par Antoine-François Andréossy

[ACCUEIL DU SITE] [E_MAIL] [GITE DE FRANCE DE L'HERAULT]