Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Droits du four banal d'Aigues-Vives, en 1398


Dans les extraits de cet acte daté de 1398, Canayes de Pépieux, propriétaire d' un fief à Aigues-Vives, passe une transaction concernant les droits du four banal.

De 1398, le 18 février.

Extrait collationné d'une transaction passée entre noble Canayes de Pépieux, femme de noble Bernard d'Hautpoul, et les habitants d'Aigues-Vives-le-Roi, au sujet du four bannier du dit lieu ;

Par laquelle il est convenu:
— 1° qu'au cas la dite dame ou les siens ne pourront régir et gouverner le dit four, ni trouver des gens pour cuire le pain ; en ce cas, les habitants de la la communauté et chacun d'iceux auront la faculté de bâtir et construire un ou plusieurs fours en commun ou séparément, sans payer aucun droit de fournage à la dite Ganayes ; —
— 2° que si à l'avenir la dite dame ou les siens peuvent avoir des gens pour gouverner le dit four, et qu'ils puissent y cuire le pain ; au dit cas, la communauté et chacun des dits habitants seront tenus de cuire leur pain au dit four et non ailleurs, et payer à la dite dame, pour le droit de fournage, de trente pains, un, et lemanderage, suivant ce qui a été usité et pratiqué ci- devant;
— 3° qu'au cas que le four de la dite dame soit en état, et que les habitans aillent cuire leur pain dans un autre four, ils seront obligés de payer le droit de fournage, comme s'ils avoient fait cuire leur pain à son four;
— 4° que lorsque le four de la dite dame Ganayes sera en état, elle sera obligée de faire cuire deux fois par semaine, pourvu qu'il y ait quatre sétiers à chaque cuisson, etc.

Acte reçu par Étiène Gaubert, notaire de la Caunette ; — duquel la traduction en françois fut faite par Guilhaume Artigues, lieutenant en la cour royale de Minervois, siège de Siran, le 2 mars 1610.

Cet extrait collationné est cotté n° 546.

d'après, Archives de l'évêché de Saint-Pons, inventaire de 1746, par J. Sahuc

[ACCUEIL DU SITE] [E_MAIL] [GITE DE FRANCE DANS LE MINERVOIS]