Saint-Pons-de-Thomières et le Pays Saint-Ponais
Histoire et patrimoine de l'ouest du département de l'Hérault

Une erreur historique concernant la fondation de Saint-Chinian

A la suite d'une erreur d'interprétation des textes anciens, le père Mabillon (1632-1707), historien de l'Ordre des Bénédictins, a supposé qu'un monastère de Saint-Laurent "in Olibegio", mentionné dans une charte de 794, devait être localisé à Saint-Chinian et aurait existé, avant la fondation en 824, de l'abbaye de Saint-Anian (ou Saint-Chinian). Stèle à Saint-Chinian

Cette erreur a été reprise par Dom Vaissette et Dom Devic dans l'"Histoire Générale du Languedoc".

L'abbé Delouvrier (1831-1907), érudit local, reprend cette thèse dans son "Histoire de Saint-Chinian-de-La-Corne" et identifie ce monastère de Saint-Laurent "in Olibegio" à la chapelle rurale Saint-Laurent, aujourd'hui disparue, sur la rive gauche du Vernazobres.

Une stèle est même élevé au 19ème siècle à cet emplacement, commémorant la fondation du monastère de Saint-Laurent à la date fantaisiste de 782 !

En 1908, l'abbé Sabarthès (1854-1944) dans son ouvrage "Les Abbayes de Saint-Laurent dans le Narbonnais"" rectifie enfin l'erreur datant du 17ème siècle :
Saint-Laurent in Olibegio est clairement identifié comme un prieuré dépendant du monastère de Caunes-Minervois, situé près de la rivière Orbiel, et appelé Saint-Laurent de-Conques (commune de Conques-sur-Orbiel).
Cette interprétation est reconnue comme exacte par les historiens contemporains.

Pourtant, cette confusion concernant l'existence du monastère de Saint-Laurent à Saint-Chinian est reprise de nos jours dans de nombreux sites internet, et même dans un guide touristique comme "Le Petit Futé" ! Le dernier décret de 2011 "relatif à l'appellation d'origine contrôlée Saint-Chinian", contient cette erreur, en mentionnant que "l'implantation de la vigne date de la création des monastères de Saint-Laurent-du-Vernazoubre en 782, et de celui de Saint-Anian" !

Saint-Laurent, à Saint-Chinian
La chapelle Saint-Laurent, aujourd'hui détruite

La modeste chapelle Saint-Laurent, détruite au début du 20ème siècle, confondue avec une abbaye de Saint-Laurent, est donc toujours à la source d'une erreur tenace !

[ACCUEIL DU SITE] [PLAN DU SITE] [GITE PRÈS DE SAINT-CHINIAN] [LIENS] [CORREPONDRE]